De l'hegire au monde arabe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1207 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
De l’hégire au monde arabe.

La naissance de l’Islam.
Le contexte de la naissance de l’Islam
L’Islam se caractérise par la prédominance d’un système de valeurs, d’un modèle politique et culturel qui bouscule les « ensembles » qui l’avait précédé. (P. Guichard et H. Bresc). La Dar al-Islam perpétue le monde antique. Le Prophète Mahomet élabore un modèle théocratique. La prophétie commence en610. Alors domine le monde grec byzantin, mais autour de la langue copte et d’une majorité monophysite se rassemblent en Égypte des opposants aux Grecs. Les Syriens et Mésopotamiens de langue araméenne et syriaque sont divisés, comme l’empire sassanide. La guerre entre les deux empires épuise les deux camps. Elle se déroule avec l’aide des principautés arabes clientes. Les Arabes sont des nomades,« purs » au sud, « arabisés » au nord.
Dans ce contexte, l’Islam se présente comme une révolution. Ni sociale, ni religieuse, elle est intellectuelle, philosophique et politique. L’ensemble des principes d’une culture nouvelle s’est formé en vingt ans. Cette pulsion religieuse est « scandaleuse » dans la mesure où elle débute hors des aires déjà monothéistes. La culture sémitique d’expressiongrecque trouve dans l’Islam son originalité. L’Arabie centrale connaît alors une tension provoquée par l’invasion du Yémen par les Éthiopiens chrétiens. Les Arabes coalisés remportent une victoire en 571 devant La Mecque, sanctuaire des tribus dans « l’enclos d’Abraham » autour de la Ka’aba, « le cube », maison initiale d’Ismaël, fils d’Abraham. S’élabore une voie originale autour des « hanîfs »,hommes pieux dont la foi en un dieu unique se réfère à Abraham. La guerre entre Perses et Byzantins avait causé le déclin des voies classiques du commerce par la mer ou par les routes caravanières de l’Euphrate. Une nouvelle voie entre le Yémen et la Syrie se développait. L’argent se substituait aux valeurs anciennes. La prédication de Mahomet propose l’adhésion à une morale familiale et à unmonothéisme absolu alors que l’Occident se déchirait. Mahomet se place ainsi dans la tradition des grands prophètes du judaïsme, qui évoquent la toute puissance de Dieu et l’imminence du jugement.
Mahomet est un marchand riche, monogame, responsable communautaire de la reconstruction de la Ka’aba,. Il obéit à une recherche personnelle de salut, au bout d’une longue méditation. Il condamne le mariageconsanguin et l’exposition des filles. Mais cette attitude mène à la rupture de la solidarité des clans, à l’explosion démographique et donc à la destruction de la société tribale. Mahomet passe ensuite peu à peu à la réforme politique et sociale. Il s’insère peu à peu dans la tradition monothéiste. Son message se cristallise par l’adhésion des premiers fidèles :: son épouse Khadidja, Ali son neveuet gendre, son fils adoptif l’affranchi Zayd, ses voisins, Bilal l’esclave noir maltraité qu’il rachète… Vers 619 s’est constitué une communauté égalitaire et révolutionnaire. A la mort de l’oncle qui le protégeait, Mahomet envoie les femmes dans l’Ethiopie chrétienne pour les protéger. Lui-même part pour Médine, où on lui offre un rôle d’arbitre parmi plusieurs tribus juives. Son départ pour lerefuge hidjra le 24 septembre 622 fonde l’Islam comme communauté universelle : c’est l’hégire. La conversion de Médinois constitue la première umma, regroupement, pacte de totale solidarité. Ce moment sera idéalisé ensuite et de nombreux musulmans chercheront à retrouver la pureté des relations primitives. Ce modèle du dar al-hidjra animera les retours à un Islam purificateur. Le Prophète adopte lesmodes juives : interdits alimentaires, jeûne. L’Islam échappe à l’influence du Christianisme malgré l’exaltation de la Vierge et le rappel de la conception de Jésus par l’Esprit ainsi que sa place particulière parmi les prophètes. Les éléments judaïsants sont mis au service d’une lutte militaire de l’umma contre les païens de la Mecque. Mahomet se considère comme un prophète de la lignée...
tracking img