Demonstration jules supervielle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (267 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction :
Les poètes se sont souvent interrogés sur leur place et leur rôle dans la société. Jules Supervielle, dans ses Poèmes de l'humour triste (1919),se pose la question, lui aussi, et il y répond, en particulier, dans le poème « Soyez bon pour le Poète. » Comment justifie-t-il la recommandation qu'il faitd'aimer les poètes? Pour convaincre les lecteurs, Supervielle fait un véritable plaidoyer en faveur des poètes, tout en proposant sa propre conception du travailpoétique ; il rejoint ainsi une longue tradition, mais il le fait sur un ton très personnel.

1. Le plaidoyer en faveur du « Poète »
Le poème deSupervielle est un plaidoyer en faveur du « Poète » en général, avec un « P » majuscule. Cela ce voit à travers le système énonciatif utilisé, les arguments présentés etl'image que l'auteur donne du poète.
a) Le système énonciatif
• Le texte commence et finit avec un impératif (v. 1 et v.5). Le premierinterpelle le lecteur sur le ton de la prière plus que de l'injonction : « Soyez bon pour le Poète » . Le deuxième impératif, à la première personne du pluriel,rassemble l'auteur et le lecteur dans une invitation qui ce veut mobilisante et enthousiaste : « Donnons-lui la casquette d'interprète ».
• D'ailleurs, dansl'ensemble du texte, Jules Supervielle emploie souvent les marque de la personne du pluriel : « nous prètent » (v.3), « nos maux » (v.4), « notre jumeau »(v.5),« donnant pour nous » (v.11) et « nos infinitésimaux » (v.14), pour montrer l'auteur et le lecteur sont impliqués tous les deux dans les activités du poète.
tracking img