Desir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2208 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Alexia

Devoir de philosophie

ACCOMPLIR TOUS CES DESIRS EST-CE UNE BONNE REGLE DE VIE ?

Désirer est un sentiment commun à tous, se distinguant du besoin en étant temporel, sans limite et pouvant se déplacer d’objet en objet. Le besoin est nécessaire, le désir quant à lui est contingent. Le cœur pourrait être vu comme un besoin et acheter une paire de talons de marque un désir. Sans lecœur on ne peut vivre, sans la paire de talons, il est possible de marcher, de se déplacer, mais l’idée de la volonté de cet objet sera toujours présente tant qu’elle ne sera pas accomplie. Accomplir ne signifie pas forcement satisfaire, car la pensée peut nous satisfaire. Or pour accomplir, il faut réaliser la volonté du désir. C’est alors en acte que l’on peut aboutir à une envie. Seulementaccomplir tous ses désirs veut dire la totalité sans exception. Cela en devient une tragédie car l’accomplissement crée un nouveau désir qui engendre la même insatisfaction, le même manque. Il est donc nécessaire de se demander si accomplir ses désirs est une bonne règle de vie. Une règle de vie est une ligne de conduite en vue d’atteindre un but. Provenant de la volonté de l’individu, il n’y a pas deplace au hasard, d’où la notion de la morale. Ne pas satisfaire ses désirs n’est pas agréable et fait ressentir à l’homme un sentiment de frustration créant un manque. Or tout ce qui nous entoure peut être envié, n’existerait-il donc pas des désirs impossibles à réaliser ? La vie collective a-t-elle un lien avec ce besoin sans cesse de désirs permanents, ou la société oblige-t-elle à ne pas tous lesassouvir ? Ou bien la vie même de l’individu peut être incompatible avec une telle satisfaction ? Tous nos désirs sont-ils réalisables, et leur accomplissement ne risque-t-il pas d’être néfaste à nous-mêmes, ainsi qu’à la société ? Nous allons montrer que désirer est indispensable à la vie. Ensuite, nous évoquerons les idées qui en ressortent en les illustrerons avec certains philosophes commeEpicure et Spinoza. Enfin nous nous pencherons sur l’étroite relation entre les désirs et le rôle de la société.

L'hédonisme, la recherche du plaisir et du bonheur semble être l'une des préoccupations des plus importantes de l'Homme. L’être humain désire de sa naissance à sa mort, ce sentiment le conduit tout au long de sa vie. Dans un désir, il y a plusieurs phases : tout d'abord la naissanced'une pensée que l'on porte dans son cœur, puis le cheminement d'un désir dans le travail pour le réaliser et l'accomplissement tant attendu quand il parvient à son terme. Chaque phase à une importance, qui peut varier selon les désirs de chacun. C’est pourquoi le désir peut être plus important que la satisfaction de l’accomplissement de celui-ci. Un désir est la représentation d'un objet quel'esprit voudrait tout à lui, représentation qui motive sa poursuite, comme une sorte de chasse dont l'objet est la proie. Le désir diffère du simple besoin : un besoin est surtout physique, il est limité par la nature comme le besoin de respirer, de manger, de dormir. Le désir serait de respirer en haut de l’Himalaya, de manger du foie gras et de dormi dans des draps en soie. Il est donc multiple, peutavoir un rapport avec les voyages, l’envie d’apprendre à danser, la découverte de l’homme ou la femme parfaite. Cet exemple montre bien que malgré la volonté de trouver la personne idéale avec qui il sera possible de vivre heureux et d’avoir beaucoup d’enfants, peu d’individus se trouvent et peu de couples durables sont formés. Cependant, désirer est bel et bien notre quotidien.
Les désirs sontainsi le propre de l’homme. L’homme pour autant est prisonnier de ses désirs, qui l’empêchent d’être libre. L’individu étant dépendant à une idée précise, il reste comme obnubilé si celle-ci n’est pas accomplie. Il pourrait donc y perdre la raison. En plus, certains désirs peuvent être imaginaires, voire même irréalisables, l’envie de voler par exemple. C’est pourquoi l’idée de l’imbécile...
tracking img