Devoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1695 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Objet d’étude : Le roman et ses personnages : visions de l’homme et du monde
Corpus de textes :
Texte A : Extrait de La Princesse de Clèves, Mme de La Fayette (1678).
Texte B : Extrait de Lucien Leuwen, Stendhal (1834-35, inachevé).
Texte C : Incipit de Clair de femme, Romain Gary (1977).
Texte A : Extrait de La Princesse de Clèves, Mme de La Fayette (1678)
Mlle de Chartres, qui est devenueMme de Clèves à la suite d’un mariage de raison, rencontre le duc
de Nemours lors d’un bal donné en 1559 à la Cour du roi de France.
Elle passa tout le jour des fiançailles chez elle à se parer, pour se trouver le soir au bal et au festin royal qui
se faisait au Louvre1. Lorsqu’elle arriva, l’on admira sa beauté et sa parure ; le bal commença et, comme
elle dansait avec M. de Guise, il se fitun assez grand bruit vers la porte de la salle, comme de quelqu’un
qui entrait et à qui on faisait place. Mme de Clèves acheva de danser et, pendant qu’elle cherchait des yeux
quelqu’un qu’elle avait dessein de prendre, le roi lui cria de prendre celui qui arrivait. Elle se tourna et vit
un homme qu’elle crut d’abord ne pouvoir être que M. de Nemours, qui passait par-dessus quelques siègespour arriver où l’on dansait. Ce prince était fait d’une sorte qu’il était difficile de n’être pas surpris de le voir
quand on ne l’avait jamais vu, surtout ce soir-là, où le soin qu’il avait pris de se parer augmentait encore
l’air brillant qui était dans sa personne ; mais il était difficile aussi de voir Mme de Clèves pour la première
fois sans avoir un grand étonnement. M. de Nemours futtellement surpris de sa beauté que, lorsqu’il fut
proche d’elle, et qu’elle lui fit la révérence, il ne put s’empêcher de donner des marques de son admiration.
Quand ils commencèrent à danser, il s’éleva dans la salle un murmure de louanges. Le roi et les reines2 se
souvinrent qu’ils ne s’étaient jamais vus, et trouvèrent quelque chose de singulier de les voir danser ensemble
sans se connaître.Ils les appelèrent quand ils eurent fini sans leur donner le loisir de parler à personne et
leur demandèrent s’ils n’avaient pas bien envie de savoir qui ils étaient, et s’ils ne s’en doutaient point.
« Pour moi, Madame, dit M. de Nemours, je n’ai pas d’incertitude ; mais comme Mme de Clèves n’a pas
les mêmes raisons pour deviner qui je suis que celles que j’ai pour la reconnaître, je voudraisbien que Votre
Majesté eût la bonté de lui apprendre mon nom.
– Je crois, dit Mme la Dauphine, qu’elle le sait aussi bien que vous savez le sien.
– Je vous assure, Madame, reprit Mme de Clèves, qui paraissait un peu embarrassée, que je ne devine pas
si bien que vous pensez.
– Vous devinez fort bien, répondit Mme la Dauphine ; et il y a même quelque chose d’obligeant pour M. de
Nemours à nevouloir pas avouer que vous le connaissez sans l’avoir jamais vu. »
1. Le Louvre était le palais royal.
2. La reine Catherine de Médicis et la dauphine, Marie Stuart.
5
10
15
20
28 Devoir 01-FR10-10
Texte B : Extrait de Lucien Leuwen, Stendhal (1834-35, inachevé)
Le sous-lieutenant Lucien Leuwen, fils d’un très riche homme d’affaires parisien, a suivi son régiment
jusqu’à Nancy. Il yrencontre madame de Chasteller, une jeune veuve dont il tombe amoureux.
Lucien leva les yeux et vit une grande maison, moins mesquine que celles devant lesquelles le régiment
avait passé jusque-là ; au milieu d’un grand mur blanc, il y avait une persienne1 peinte en vert perroquet.
« Quel choix de couleurs voyantes ont ces marauds2 de provinciaux ! »
Lucien se complaisait dans cette idée peu polielorsqu’il vit la persienne vert perroquet s’entr’ouvrir un peu ;
c’était une jeune femme blonde qui avait des cheveux magnifiques et l’air dédaigneux : elle venait voir
défiler le régiment. Toutes les idées tristes de Lucien s’envolèrent à l’aspect de cette jolie figure ; son âme
en fut ranimée. Les murs écorchés et sales des maisons de Nancy, la boue noire, l’esprit envieux et jaloux
de ses...
tracking img