Devw2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1022 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
p.60
1. Conditions politiques:
Ils avaient un souverain ou un empereur qui exerçait un pouvoir absolu, ce qui ne laissait aucune liberté de pensée et de critique sur le plan politique. Aussi, ils sont soumis à un pouvoir central autoritaire, limitant leur indépendance d’esprit et de liberté.
Religion :
La religion a fait obstacle aux capacités rationnelles, plus qu’en Grèce ancienne parceque la religion de ces civilisations à l’époque comportait un clergé autoritaire, détenteur de LA vérité, ce qui a limité sérieusement la liberté de pensée et d’expression, limitant l’arrivée de la pensée rationnelle. Aussi, cette religion, contrairement à la religion grecque, n’étaient pas flexible, donc ne tolérait pas les désaccords et les marges de manœuvre, la rendant incompatible à laliberté de pensée.
Aucune d’elle n’a donné lieu à ce foisonnement de théories nouvelles et de débats intellectuels qui ont marqué la civilisation grecque et qui a donné naissance à la philosophie
L’absence d’un pouvoir royal politique et religieux, centralisé et autoritaire en Grèce
2.
3.
p.69
2. a) critique scientifique, car l’argument ne fait pas appel à des forces surnaturelles, maiss’explique plutôt par des lois naturelles basé sur des liens cause à effet, en partant de phénomènes observables. Il est question du comment ça se fait que les animaux rêves si c’est un message des Dieux.
b) critique philosophique, car l’argument fait appel à des forces surnaturelles, formulé sur des principes généraux, non-fondés, ne faisant pas preuve d’expérimentation systématique.
c)critique scientifique, car l’argument ne fait pas appel à des forces surnaturelles, mais s’explique plutôt par des lois naturelles basé sur des liens cause à effet, en partant de phénomènes observables. Il est question du comment nous rêvons.
d) critique philosophique, car l’argument fait appel à des forces surnaturelles, formulé sur des principes généraux, non-fondés, ne faisant pas preuved’expérimentation systématique.
e) critique scientifique, car l’argument ne fait pas appel à des forces surnaturelles, mais s’explique plutôt par des lois naturelles basé sur des liens cause à effet, en partant de phénomènes observables. Il est question du comment nous rêvons.
4. Le paradoxe religieux est que Dieu est tout-puissant et bon, donc il a le pouvoir tu supprimer le mal, mais malgré cela, le malexiste quand-même, donc, Dieu ne serait pas tout-puissant ou pas tout à fait bon. Lorsqu’on combine les trois jugements, il y a une contradiction ou, selon les croyances de certaines personnes, Dieu a créé le mal, car il sert à nous faire comprendre ce qu’est le bien et il faut, selon les croyants, prier et se confesser pour se faire pardonner du mal et faire encore plus de bien.
p.83
1.Hypothèse : lorsqu’on plonge un cylindre vide dans de l’eau et qu’on ouvre le cylindre à l’aide d’un piston, l’eau ne montera dans ce cylindre jamais à plus de 10,7mètres. Cela pourrait peut-être être parce que l’air a un poids et que 10,7 mètres correspond à la pression caractéristique exercée par l’air sur l’eau.
Prédiction : Si, on change l’eau par le mercure, qui est 14 fois plus dense quel’eau, le mercure devrait se hausser 14 fois moins haut que l’eau, c’est-à-dire à 0,76 mètres et ce à cause de sa résistance plus grande à la pression de l’air.
Expérimentation : Il remplit un tube fermé à un bout de mercure et plongea ce tube dans un bac rempli de mercure, en fermant le bout ouvert avec son pouce, puis il enleva son pouce. Le mercure contenu dans le tube descendit bel et bien de0,76 mètres, tel que suggéré dans son hypothèse.
3.
p. 90
1. a) Devrait-on autoriser et accepter l’avortement?
Un embryon est considéré comme un être vivant à partir de combien de semaines ou de mois?
Devrait-on favoriser la vie de l’enfant au détriment de celui de la femme ou avorter et préserver la vie de la femme?
À partir de quand s’agit-il d’un meurtre d’avorter?

b) Je pense...
tracking img