Diisertation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1626 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Cadres La formation d'un groupe social
Luc Boltanski, Minuit, 1982 Introduction Comment définir les cadres ? Chacun sait ce qu'est un cadre, mais bien peu pourraient les définir. Le sociologue taxinomiste à le choix entre un objet délimité et construit pour la recherche (taxinomie logique) ou utiliser les catégories telles qu'elles se donnent (taxinomie naturelle 1) en recherchant àrationaliser les critères. Historiquement les cadres se sont construits à partir d'un groupe d'ingénieurs définis confessionnellement (catholiques) et professionnellement (l'industrie). Ensuite ce groupe a joué un rôle d'attracteur d'autres catégories démunies d'instances de représentation qui se reconnaissent dans la représentation officielle du cadre. Ce groupe n'est donc pas une "chose", mais unproduit historique et social.

L'invention des cadres
La crise des années 30 et la mobilisation de la "classe moyenne"
Les mouvements de cadres sont nés dans les années 30 en parallèle avec les mouvements de classe moyenne, en réaction aux mouvements ouvriers. Corporatistes par opposition au collectivisme et au libéralisme pur (et anonyme), ces mouvements étaient lancés par la petite bourgeoisieindépendante et intégrait les ingénieurs et autres cadres. Institué par Vichy, reconnu après guerre, le mouvement des cadres prend de l'ampleur tandis que les mouvements de classes moyennes représentant des catégories en déclin disparaissent.

Une réaction à 1936
L'origine de l'utilisation du terme de cadre est liée au souci de restauration de l'ordre social après les grèves de 36. L'enjeu est desortir de l'opposition marxiste capital / travail et de proposer une vision ternaire de la société centrée sur la classe moyenne, élément de stabilité entre capitalisme et collectivisme. Ce mouvement trouve ses sources dans le catholicisme social et le discours corporatiste issu du fascisme. Ces mouvements de classes moyennes sont intimement liés (par les idées et les personnes) aux mouvementssyndicaux d'ingénieurs et de cadres2 qui après 36 défendent une thématique de boucs émissaires, pris entre la ploutocratie des patrons et les ouvriers. Ces "classes moyennes" qui s'organisent regroupent essentiellement des petits indépendants et professions libérales, des petits-bourgeois, dont les intérêts rejoignent ceux des "cadres" face à la montée du capitalisme financier et non plus individuelet familial (même si le patronat soutient la création des organisations d'ingénieurs face à la C.G.T.), et face au rejet des mouvements ouvriers "révolutionnaires"3 (même si cette deuxième caractéristique est moins affichée que la défense d'intérêts catégoriels des ingénieurs) symbolisés par la C.G.T., syndicat "officialisé" en 36 comme partenaire central dans les négociations face au patronat. Lebut des mouvements de classes moyennes et des syndicats d'ingénieurs est l'accès au champ de la représentation politique, dont 36 a montré l'importance (cf. conventions collectives et syndicats "représentatifs").

Une "troisième voie"
Le mouvement des classes moyennes visent explicitement à regrouper en "classe" (au sens quasi-marxiste, pour des adversaires du marxisme !) les couches moyennesen leur fournissant des principes d'identité, d'unité et de reconnaissance, ainsi que des instances de représentation. Cette identité, c'est le corporatisme :
1 2 3

Voir article Thévenot dans fiche CSP Les premières utilisations du terme de cadre datent des années 30, mais il ne s'imposera que sous Vichy.

Les premiers syndicats d'ingénieurs sont en partie une réaction aux adhésions à laC.G.T. de nombreux employés et techniciens en 36.

Boltanski / page 1

troisième voie entre le collectivisme et l'individualisme, entre capitalisme et socialisme. Ces "classes" sont naturelles, naturellement inégales (inégalité des dons) et complémentaires. Elles peuvent s'opposer à la classe ouvrière et surtout elles peuvent dissoudre la bourgeoisie comme unité symbolique d'opposition à la...
tracking img