Directoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMENTAIRE DES CINQ PREMIERS CHAPITRES DE
LA PHENOMENALITE DE DIEU
JEAN YVES LACOSTE

L'histoire philosophique nous avait habitué à une coupure nette entre philosophie et théologie, du moins depuis Descartes et Kant, qui avait défini la « religion dans les limites de la simple raison » et déduit en conséquence des antinomies de la raison pure l'illégitimité des questions échappant àl'entendement (âme, création, liberté). Depuis le 19ème siècle, théologie et philosophie suivent assez largement des chemin séparés, et les philosophies dites chrétiennes relèvent de la philosophie et non de la théologie. La critique heidegerienne de l'ontothéologie va dans ce sens en montrant que la réflexion sur le Dieu de la Révélation menée depuis le Moyen-Age n'a fait qu'obscurcir la quête de l' Êtrepuisque Dieu appartient au domaine des étants, alors même qu'il en est l'être suprême.

Jean Yves Lacoste tente dans les neuf études présentées dans la Phénoménalité de Dieu de montrer que la coupure entre théologie et philosophie mérite d'être nuancée. On commentera les cinq premières études qui sont effectivement centrées sur cette question.

Dans la première, qui est un commentaire desMiettes philosophiques de Kirkegaard, il tente de montrer qu'un abord existentiel de la recherche du salut se situe certes dans l'oeuvre du philosophe danois aux marges de la philosophie, mais reste justiciable d'une démarche rationnelle et conceptuelle (Note 1 : « la frontière absnete »).

L'étude II : « Perception, transcendance et connaissance de Dieu » pose la question de l'éligibilité à unedémarche phénoménologique de l'apparition de Dieu en dépit de sa transcendance.

L'étude III : « L' apparaître et l'irréductible »prolonge la réflexion précédente dans la délimitation de ce qu'il peut y avoir d'irréductible au paraître dans la « présentation » phénoménologique.

L'étude IV : « Dieu connaissable et aimable » tente de dépasser l'opposition entre foi et raison en montrant qu'il ya nécessairement des éléments antéprédicatifs dans tous les jugements.

L'étude V : « Existence et amour de Dieu » est un commentaire d'extraits de l' Etre et le temps de Heidegger.

On se concentrera plus particulièrement sur les deux premières études et les deux dernière (IV et V).

Etude I : « La  frontière absente »

Les Miettes philosophiques attribuées à Johannes Climacus traitentde christologie sous couvert de philosophie. L'autorisation d'une confusion des genres du type d'une « christologie philosophique » repose sur le précédent fameux de Hegel prononçant le discours commémoratif du troisième centenaire de l'anniversaire de la Confession d'Augsbourg. Mais la démarche hégélienne peut faire fond sur le projet philosophique du Savoir absolu qui intègre la théologie. Le« moment théologique de la philosophie est constitué chez Hegel en juge de la théologie de métier » (p. 20).
La recherche de Kierkegaard, quant à elle, ne repose sur aucune définition du philosophique non plus que du théologique, mais « toute méthode n'est pourtant pas absente »(p. 21) : il s'agit d'élaborer une logique non socratique du rapport de maître à disciple, qui parte du constatdu caractère inachevé ou aporétique de l'expérience socratique. En effet « Socrate permet à son disciple de redevenir ce qu'il était et cela dans le seul élément du savoir, mais il n'a pas le pouvoir de sauver, ni d'ailleurs un concept de salut ».

Exprimée en termes assimilables par la philosophie grecque, et bien que cette interrogation ait un caractère contrefactuel, la question du salut n'est cependantpas totalement étrangère à la pensée socratique. La philosophie grecque se préoccupe en effet au premier plan de la recherche de « la vie bonne » (P. Hadot) et la maïeutique peut être dite y préparer, par la recherche de la définition « vraie » tout d'abord', par la réminiscence du monde des idées, c'est à dire du monde de la vérité, ensuite. De ce point de vue, quand bien même le concept...
tracking img