Discours sur la guerre robespierre 1792

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
I) Une défaite militaire prédit
A) Vision de Brisot : idéalisme ou manipulation ?
Il est vrai que dès l’arrestation du roi a Varennes , Brisot avec la Société des Amis de la Constitution de Bourgogne déclarait qu’il était tant d ‘établir un gouvernement du peuple . Et dors et déjà en 1791 il était question d ‘une invasion étrangère qui déclenchait des reflexes a la fois républicain etpatriotique.
En réalité , la divergence de point de vue être Robespierre et Brisot ne portait pas sur la guerre en elle même mais sur la façon de la faire .
Brisot est en effet convaincue que le roi fait son devoir en voulant la guerre , et quelle que soit l ‘attitude de l ‘éxécutif , le peuple sera toujours présent pour défendre la révolution .
Ce a quoi Robespierre répond « je veux aussi laguerre , mais comme l ‘intérêt de la Nation le veut : domptons nos ennemis intérieurs , et marchons ensuite sur nos ennemis étrangers si il en existe encore » Robespierre sous-entend ainsi que les véritables ennemis de la révolution se trouve a l ‘intérieur du pays , et il condamne ainsi l ‘idéalisme de Brisot qui est persuadé d ‘agir dans le bien de la nation. C’est ce qui lui fait dire
« sila peinture brillante et prophétique des succès d ‘une guerre terminée par les embrassements fraternels de tous les peuples d’Europe sont des raisons suffisantes pour décider d ‘une question aussi sérieuse »
En effet , le roi exploitant la division politique régnant au sein du club , a propos de la guerre , constitua un ministère jacobin ou les amis de Brisot furent dominants . cette immiscionsdu roi dans le club jacobin par l ‘intermédiaire de ces nominantions est bien entendue vue par Robespierre devenue adversaire de Brisot a propos de la guerre une grossière manipulation destiné a affaiblir la France et a rétablir la monarchie. La dimention patriotique donné a la guerre par Brisot le pousse par ailleurs selon Robespierre a enjoliver la situation militaire française et a penser quela guerre sera facilement gagné. Robespierre lui est beaucoup plus sceptique et déclare « je me demande si la guerre que l’on fera sera celle que l ‘enthousiasme nous promet »
B) Une guerre mené pour de mauvaises raisons
Il considère en effet que la guerre est mené pour de mauvaises raisons et que Brisot est totalement manipulé par le roi qui ne cherche qu’a restaurer son pouvoir d ‘antan .Il ‘est en effet assez clair aujourd’hui que la guerre fut pour une grande part le résultat d ‘une manœuvre d ‘un groupe minoritaire qui a réussie a imposer son point de vue a la quasi totalité des députés .
Une des explications a la réussite de cette entreprise de manipulation fût l’idée très répandue a l ‘époque qu’il existait une conspiration de tyrans qui encerclaient la France,tandis que l‘argument d’une croisade pour la liberté universelle avancé par les brissotins avait réussie a convaincre beaucoup de députés . De plus, l ‘introduction par les girondins du peuple parisien dans l’arène politique concourrait a créer un courant populaire auquel il était quasiment impossible de s’opposer.
De plus Robespierre avait bien jugé la situation, étant donné qu’il estimait contrairement aucourant majoritaire a l ‘époque que la guerre serait difficile et qu’elle aurait pour conséquence d ‘embrasser l ‘Europe pendant une période indéterminé « une telle invasion pourroit réveiller l ‘idée de l ‘embrassement du Palatinat et des dernières guerres , plus facilement qu’elle ne feroit germer des idées constitutionnelles »
II) la victoire du despotisme
Robespierre considère en effet ,que la situation en Francen‘est pas propice à la guerre car la situation politique est encore particulièrement trouble « mais dans les circonstances ou je trouve mon pays »
Entre la menace de la guerre et la fuite du roi a Varennes l ‘année précédente la situation politique française est particulièrement tendue.
Il y a déjà une séparation entre les partisans plus extrêmes de la...
tracking img