Dissert enfant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1197 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Production mondiale (tonnes)

| produit | 2009 |
Monde + (Total) | Blé | 681 915 838 |
|

Pays producteurs
Pays | produit | tonnes |
Iran (République islamique d') | Blé | 13 484 457 |
Royaume-Uni | Blé | 14 379 000 |
Kazakhstan | Blé | 17 052 000 |
Turquie | Blé | 20 600 000 |
Ukraine | Blé | 20 886 400 |
Australie | Blé | 21 656 000 |
Pakistan | Blé | 24 033 000 |Allemagne | Blé | 25 190 336 |
Canada | Blé | 26 514 600 |
France | Blé | 38 324 700 |
États-Unis d'Amérique | Blé | 60 314 290 |
Fédération de Russie | Blé | 61 739 750 |
Inde | Blé | 80 680 000 |
Chine | Blé | 114 950 296 |
Pourquoi le prix du blé flambe à nouveau

La canicule en Russie et les mauvaises conditions climatiques dans les principaux pays exportateurs ont fait grimperles prix et ont attiré les spéculateurs sur les marchés du blé.



Les prix du blé se sont envolés ces derniers jours sur les marchés américains (Cbot, basé à Chicago) et européen (Euronext, basé à Paris) des matières premières agricoles. À près de 200 € la tonne, le blé atteint son plus haut niveau depuis 2008, tout en restant encore loin des 300 € la tonne observé au plus fort de la crisedes matières premières agricoles. L’année 2008 avait été marquée par des émeutes de la faim dans de nombreux pays en développement. Comment évoluent les cours du blé ?La hausse, qui s’est accélérée ces derniers jours, est continue depuis plus d’un mois. Les prix ont augmenté de plus de 50 % depuis fin juin. Cette progression mensuelle, portée par une activité spéculative considérable, est la plusforte depuis 1973.

La très forte volatilité du marché s’explique principalement par l’écart entre les bonnes perspectives de récoltes, qui ont porté le marché à la fin de l’année 2009, et la sécheresse qui s’est, depuis, abattue sur les pays exportateurs de la mer Noire dont, en premier lieu, la Russie. Pourquoi la canicule russe a-t-elle une telle incidence ?La canicule en Russie ne provoquepas que des incendies meurtriers dans le sud-ouest et dans l’extrême nord-est du pays. Elle est aussi à l’origine de l’envolée des cours mondiaux du blé. Touché par une vague de chaleur sans précédent, le troisième exportateur mondial de céréales a revu fortement à la baisse ses prévisions de récolte et d’exportations.

Environ dix millions d’hectares de culture ont été détruits, soit 20 % de lasurface cultivable du pays. Le vice-ministre de l’agriculture Alexandre Beliaev a estimé la production de céréales du pays entre 70 et 75 millions de tonnes cette année, contre 97 millions de tonnes l’année dernière.

Pour certains experts, cette estimation serait encore largement surévaluée. « Alors qu’il avait atteint 20 millions de tonnes l’année dernière, le niveau des exportations decéréales russes devrait, au mieux, atteindre entre 5 et 10 millions de tonnes cette saison. Et si la canicule dure, le pays pourrait également privilégier sa consommation intérieure et ne rien exporter du tout », analyse Michel Portier, directeur général du cabinet de conseil Agritel. Le premier ministre russe Vladimir Poutine a d’ailleurs annoncé jeudi 5 août un embargo temporaire sur les exportationsde blé. Qu’en est-il des autres pays producteurs ?Les perturbations en Russie ont d’autant plus d’importance que d’autres grands pays exportateurs de blé sont eux aussi touchés par des catastrophes climatiques. La canicule perturbe ainsi la production d’autres pays proches de la mer Noire, telle l’Ukraine. La Roumanie et le Kazakhstan ont, eux, souffert de précipitations trop importantes.

Lesrécoltes sont également attendues en repli en Europe de l’Ouest, dans des pays comme la France et l’Allemagne. Le Canada, quatrième plus gros exportateur, a lui été touché par de fortes inondations au printemps

Ces phénomènes météos exceptionnels, à l’origine de la nervosité des marchés, sont en augmentation ces dernières années. D’après Michel Portier, « les aléas climatiques, à l’origine...
tracking img