Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (315 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1 - Trouvez dans l'histoire ancienne ou récente un exemple qui oblige à se poser cette question.
2 - Quel est le rôle du mot « parfois » dans l'énoncé ?
3 - Quel danger y a-t-il àdésobéir même exceptionnellement à une loi ?
4 - Quel danger y aurait-il à obéir inconditionnellement aux lois ?
5 - Ces deux réponses sont-elles compatibles ? Sinon, comment se déciderentre ces
deux obligations ?
• Pour ne pas rendre la copie massivement soumise à une seule thèse, penser à recenser des exemples allant en sens contraire. Si l'on entend doncdémontrer que l'on peut ou doit parfois désobéir aux lois, ne pas oublier une référence affirmant le contraire.
• On peut distinguer deux cas « justifiant » la désobéissance : soit que lescirconstances rendent la loi impossible à respecter ; soit que, de manière plus générale, on conteste la respectabilité de la loi en elle-même. Dans ce dernier cas, au nom de quoi laconsteste-t-on ?
Si dans toutes ses acceptions, la notion de "loi" recouvre un principe ayant un degré d'abstraction et de généralité par rapport aux faits dont il constitue (ou devraitconstituer) la loi, une distinction essentielle doit être faite entre les lois de la nécessité que l'on peut utiliser mais non transgresser (voir ci-dessus) et celles qui imposent uneobligation (loi morale et juridique) à laquelle la liberté humaine peut parfaitement se dérober et dont elle peut même contester le bien fondé.
La formulation du sujet suppose que l'on nesaurait refuser d'obéir à toutes les lois ou au principe même de la loi mais que l'on peut/doit parfois être conduit à les transgresser : soit parce que des circonstances particulièresne permettraient pas de respecter une loi jugée par ailleurs respectable soit parce que l'on en vient à contester le caractère même de respectabilité d'une loi (juridique ou morale).
tracking img