Dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5240 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Précis de l'économie internationale »

Institutions monétaires :
chapitre 1 : fonctions et formes de la monnaie, les agrégats monétaires et la masse monétaire.

Chapitre 2 : création monétaire
chapitre 3 : politique monétaire : les instruments

les désiquilibres mondiaux( thème 5 du bouquin) : les soldes de courants, soldes budgétaires--> déficit jumeau
la problématique de ladette publique.

Chapitre 6 : évolution du système monétaire internationale

chapitre 7 : l'euro

chapitre 8 : finance globalisée et ses risques

Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie
Les agrégats monétaires et la masse monétaire :

intro :

la forme principale utilisé carte bancaire

I fonctions et formes de la monnaie :

société moderne, plusieurs formes :billets et pièces chèques de plus en plus carte bancaire a fortiori dvlpt éléctronique.

Sociétés anciennes : troc impossibilité divisibilité de la monnaie

1.1: les fonctions de la monnaie :

3 fonctions essentiels :

111: la fonction d' unité de compte ou (étalon des valeurs )

la première fonction est de pouvoir quantifier la valeur d'un bien en terme de prix absolu à partirde la, la monnaie permet de comparer deux biens aux prix relatifs, tous les biens doivent être comparable et c'est à partir de là qu'on a une grande facilité d'échange.

6 perspectives :

les classiques libéraux : Adam Smith : 1776 Richesse des nations, mécanisme du maché, en cas de désiquilibre seulement reflet des comportements de l'un ou de l'autre. JB Say( loi des débouchés)Ricardo, Marx dénonce incapacité auto-régulation.
Maximiser son utilité sous contrainte

les classiques socialistes :
les néo-classiques :
les keynésiens : favorable intervention uniquement en temps de crise, apres guerre jusqu'en 75's
les nouveaux classiques ( la NEC) condamnent la politique keynésienne conséquence de cette politique chômage accumulation de la dette
les nouveauxkeynésiens ne se réclament pas de keynes de façon biblique, ils ont des critiques à formuler ( 85-90) sont opposé aux nouveaux classiques, s'il n'y a pas d'intervention de l'état y'a le chaos crise 2008

112 : la monnaie comme instrument des transactions

la monnaie est un moyen de règlement immédiat, seul moyen d'acquérir des biens, c'est comme un voile sous entendu que ce voile tâche lestransactions réelles «  les produits s'échangent contre des produits »

en tant que moyen de transaction, monnaie permet aussi de financer économie. À chaque fois que l'économie permet d'échange.

113 : la fonction de réserve de valeur :

idée de reporter dans le temps achat ou investissement,
reserve de valeur permet d'anticiper et prendre des risques qui peuvent être positif ou négatif.Une monnaie liquide est une monnaie utilisable immédiatement.
La monnaie est aussi un actif avec ou sans risque.

12 : Les formes de la monnaie:

121 : De la monnaie marchandise à la dématérialisation de la monnaie.

La dématérialisation veut dire que ce n'est plus un objet qui fait figure de monnaie mais des pièces d'or puis d'argent, on a inventé apres les billets.
Les pièces:monnaie divisionnaire
billets : monnaie fiduciaire
monnaie scripturale : chèque

facilité des règlements, facilité de transport, faible coût de production et donc faible coût de transaction.

13 : les propriétés de la monnaie :

selon Keynes 3 propriétés :
l'élasticité d'offre de la monnaie est nulle : on ne peut pas offrir de la monnaie dans des quantités indeterminés. Monnaie considéréchez Keynes comme un bien rare. Variable exogène, variable à laquelle contraint de s'adapter.
L'élasticité de substitution de la monnaie est nulle. On ne peut pas substitutier à la monnaie un bien ou une autre monnaie.
Pour Keynes pas possible d'obtenir un accroissement réel de la valeur de la monnaie par la baisse des prix. Pourquoi? 1Er raison : K constate que les salaires monétaires...
tracking img