Dissertation cendrars

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TE français : Dissertation

Qu’est-ce que l’adaptation ? Jusqu’où faut-il s’adapter sans pour au moins perdre toute individualité ? D’après Blaise Cendrars, célèbre écrivain Suisse-romand :
« Un être vivant ne s’adapte jamais ou alors en s’adaptant il meurt. La lutte pour la vie est la lutte pour la non-adaptation. Vivre c’est être différent. »
Cette question revient souvent dans diversdomaines tels que la politique,la psychologie ou la sociologie. Blaise Cendrars, nous fait réfléchir sur des questions qui me paraissent importantes. Mais au fond, qu’est-ce que l’adaptation ? Où sont les limites entre l’individualisme et le comformisme ?
Pour lui, l’adaptation c’est renoncer à ce qui fait l’intérêt de chaque être humain. Il faut mieux mourir que de devoir s’adapter aux « normes »fixées par une certaine société.

Il faut quand même ajouter quelques nuances, car certes, il ne faut pas se plier totalement aux autres, tous se ressembler, tuer l’individualité ou tomber dans le conformisme mais il est tout de même nécessaire de s’adapter un minimum. Respecter les autres afin de rendre toute cohabitation possible.
L’avis défendu par Blaise Cendrars est me semble-t-il tout àfait paradoxal car il va à l’encontre de ce qu’on pense généralement. Par exemple, en politique la question de s’adapter revient souvent, « adaptation économique », adapter le budget de l’État face aux besoins, faire que le pays s’adapte, respecte les lois, les normes ou les traités signés avec d’autres états.
On peut aussi parler d’une « adaptation sociale » par exemple avec la question del’immigration. Tout cela nous montre bien qu’afin d’éviter une anarchie sur terre, nous sommes obligés de nous adapter les uns aux autres pour présenter la paix et le respect.

Néanmoins, il est difficile de voir les limites, c’est certes important de s’adapter mais jusqu’où ?
Si tout le monde se plie à certaines doctrines imposées par une société mondialiste qui nous plonge dans l’unité. Là où personnene serait différent, qu’importe l’endroit ou l’on se trouve. C’est ici que tous, nous perdrions de l’intérêt aux yeux des autres. Si nous étions tous pareils où serait le plaisir de rencontrer de nouvelles personnes ? Si l’adaptation est la clef d’une communauté réussie, même qu’en apparence, en effet si les gens font tous la même chose d’un point de vue extérieur, en ayant les mêmes affaires queleur voisin ne les utiliserait pas de la même façon car chacun a des souvenirs et des goûts différents quoique proches. Chacun a encore le droit de vivre différemment des autres car ils ont tous eu un début de vie et une histoire qu’il leur est propre. Ce qui permet encore à chacun de différer des autres. Cela nous montre donc bien que malgré la mondialisation il est possible de garder sonindividualité et malgré la mondialisation nous resterons tout de même tous différents. Cela nous prouve aussi que l’être humain s’adapte un minimum à la société pour pouvoir continuer à vivre ensemble.

Blaise Cendrars refuse même cette idée d’adaptation obligée si nous voulons rendre toute cohabitation possible. Il affirme « qu’un être vivant ne s’adapte « jamais » « à son milieu », du moins , pasvolontairement.
« Vivre c’est être différent » certes la conception de l’humain a été « organisée » de façon à ce que nous soyons tous différents les uns des autres, sinon plus personne n’aurait d’intérêt et la vie serait d’un ennui. Mais pour pouvoir vivre ensemble chacun doit s’adapter à l’autre, à ses idées, à ses croyances pas s’adapter au point de les partager mais simplement les respecter etles accepter il est donc important d’être tous different mais il est aussi indispensable de s’adapter aux autres.
Cendrars nous propose donc d’aller contre le conformisme, de s’assumer comme nous sommes avec nos différences, il a donc tout à fait raison ou du moins sur ce point je partage tout à fait son avis.
Je ne pense pas que l’adaptation soit la mort de l’homme mais quelle représente...
tracking img