Dissertation histoire, la gauche et le congrés de tours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2085 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La Gauche et le Congrès de Tours

« Je vous ai montré ce qu’avait été et ce que serait l’organisation du parti, ce qu’était notre conception révolutionnaire et ce que serait la vôtre. C’est de ce double désaccord que résulte notre conflit sur la question que les thèses de Moscou considèrent comme fondamentale… »Discours de Léon Blum au Congrès de Tours en 1920.
Le congrès de Tours est le18ème congrès national de la Section Française de l’Internationale Ouvrière, il s’est tenu du 25 au 30 décembre 1920. La gauche française est majoritairement socialiste au début du XXème siècle. Le socialisme est une idée apparue au début du XIXème siècle. Loin d’être un parti politique, c’est une idéologie développée par Saint-Simon et Fourrier.
Le parti socialiste s’est formé autour de la lutteouvrière en tant que Fédération du Parti des Travailleurs Socialistes de France en 1878. Sous le régime de la IIIème République, durant la révolution industrielle qui crée un véritable besoin pour les ouvriers d’être représentés. La Section Française de Internationale Ouvrière, qui est le parti socialiste crée en 1905 ralliant le Parti Socialiste Français et le Parti Socialiste de France, seraamputée lors du Congrès de Tours de sa majorité et créera la Section Française de l’Internationale Communiste. La première guerre mondiale débute en 1914 et se termine en 1918. Bien que la France sorte vainqueur de ce conflit elle n’en est pas moins affaiblie et ses dirigeants sont divisés. A cette même époque en Russie, Lénine mène avec succès la révolution bolchévique.
L’étude de la gauche, etplus précisément du Congrès de Tours, permet de définir les éléments historiques qui ont façonné les partis de gauche au fil des alliances et des divisions ainsi que d’évaluer l’impact du mouvement communiste sur la gauche française.
De quelle manière le Congrès de Tours fût-il le théâtre d’une scission au sein de la gauche française au profit de la gauche internationale communiste ?
Nousanalyserons les facteurs antérieurs au Congrès de Tours contribuant à son déroulement (I) puis la scission du parti socialiste à l’origine d’un nouveau parti (II)

I. les facteurs antérieurs au Congrès de Tours contribuant à son déroulement :

L’aboutissement du Congrès de Tours fut introduit par divers évènements précédant 1920. On retrouve : le parti socialiste : une cohésion fragilisée (A) à quois’ajoute la gauche internationale : l’émergence d’un nouveau courant politique (B)

A. Le parti socialiste : une cohésion fragilisée :

À sa création, en 1878, la Fédération du Parti des Travailleurs Socialiste de France trouve une unité autour du besoin de s’organiser pour la lutte de la classe ouvrière. En effet, suite à la tragédie de la « Commune de Paris » en 1871, où par une violenterépression du mouvement ouvrier, plusieurs milliers de prolétaires furent tués et arrêtés. Les socialistes et les révolutionnaires s’organisent en syndicats et en partis politiques. Cette unité sera affaiblie par l’absence de liens organiques entre les syndicats et les partis ainsi que par la division entre les idées des partis politiques de gauche.
La Confédération Générale du Travail est constituéeen 1895, c’est le principal syndicat socialiste français. En 1906 il vote l’indépendance syndicaliste par rapport au parti politique dans la Charte d’Amiens. On notera alors une séparation très claire entre les syndicats et les partis ce qui amoindri le socialisme en France. 
Entre 1882 et 1901 nous ne distinguons pas moins de cinq partis divisés par leurs idéologies. Les indépendants dirigéspar Jean Jaurès et ses compères, ont une idéologie réformiste. Le réformisme est une doctrine politique visant à améliorer les structures existantes, économiques et sociales, par des modifications légales progressives. Ils créent la Confédération des Socialistes Indépendants en 1898. Les Broussistes sont antimarxistes et réformistes, ils créent la Fédération des Travailleurs Socialistes...
tracking img