Dissertation, notre dame de paris

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1244 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMANTAIRE QUADIMODO :

Victor-Marie Hugo, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris, c’est un écrivain, un dramaturge, un poète, un  homme politique, académicien et intellectuel engagé français considéré comme le plus important des écrivains romantiques de langue française et un des plus importants écrivains de la littérature française.

Son œuvre est trèsdiverse : romans, poésie lyrique, drames en vers et en prose, discours politiques à la Chambre des Pairs, correspondance abondante. Il a contribué, tout comme Baudelaire, au renouvellement de la poésie et de la littérature.

Cette extrait tiré de l’un de ses plus grand et célèbre roman, qui s’intitule Notre-Dame de Paris et qui est publié en 1831, Le titre rappelle la cathédrale de Paris, Notre-Dame, quiest un des lieux principaux de l’intrigue du roman. Cet extrait fait le portrait de Quasimodo le sonneur de cloches.

C’est un texte descriptif, il évoque une réalité que le lecteur ne vois pas mais peut imaginer, fait le portrait d’un des personnages et peut traduire les impressions ressentie par le descripteur. Il utilise de nombreux adjectifs, comparaisons et métaphores.

Dans cet extraitc’est le narrateur qui parle et les lecteurs qui sont les destinataires.

Le narrateur est omniscient.

L’idée générale de ce texte est la laideur de ce sonneur de cloches , son intérêt est de montrer

Nous allons faire ce commentaire en le séparant en deux grand thème : le premier sera le fantastique et le second le pathatétique.

I/ fantastique

La description insiste sur la difformité deQuasimodo. En effet une seule phrase n’en fait pas sa description.

Ce portrait est disloqué comme si il était impossible de l’assemblé et d’en faire un portrait complet.

Quasimodo est d’une laideur irréel et presque indéfinissable que même avec toutes ces représentations l’écrivain sait qu’il ne pourra pas représenter au lecteur la laideur de ce personnage «  Nous n’essaierons pas dedonner au lecteur une idée de ce nez tétraèdre.. »

Son horrible apparence est impossible à décrire, nous le voyons car de nombreuses exagérations et hyperboles sont utilisées dans ce portrait. «  […] ressemblaient à deux croissant de faucilles qui se rejoignaient par la poignée »

Il semble être un assemblage d’élément n’ayant aucun rapport entre eux « on eut dit un géant brisé et mal ressoudé »Les parties de son corps ne sont pas symétriques, il a un nez tel une figure géométrique à quatre face.

De nombreux chiasme sont aussi utilisés tel que « toute sa personne était une grimace »

Ce qui est étonnant aussi c’est que sa monstruosité semble parfaite et fascine «  la surprise et l’admiration furent à leurs comble : la grimace était son visage »

Malgré son effroyable apparence lepeuple ne peut s’empêcher de s’extasier et de s’émerveiller en le contemplant.

Son aspect peut valorisant amuse et suscite de l’engouement.

Cette physionomie et son aspect qui ne semble pas être de la race humaine rend les esprits perplexes.

On le compare même à un monstre mythologique « […] cette espèce de cyclope […] »

Cette comparaison peut être interpréter de plusieurs façons.Certains cyclope peuvent descendre des dieux tel que Poséidon ou Neptune. Quasimodo serait donc un demi dieu et cette affreuse apparence ne le saurait peut être pas et représenterez la beauté divine.

Ou alors suivrait l’idée que cette physionomie est tout simplement une disgrâce.

L’apparence hideuse de Quasimodo est tellement intégrale, rien dans son physique n’est normal ou beau qu’ilsemble en quelque sorte idyllique «  la perfection de sa laideur » Sa monstruosité parfaite fascine comme la beauté.

Sa laideur est aussi accru par son beau vêtement qui le ridiculise.

Le côté fantastique n’est pas le seul à ressortir de ce texte, il est aussi pathétique.

II/ Pathétique

Quasimodo, malgré son physionomie quelque peu laide suscite dans un même temps une profonde...
tracking img