Dissertation roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1154 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le texte que je vais lire et étudier est l’excipit des Boucs, écrit par Driss Chraïbi en 1955. Cet auteur marocain naquit sous le Protectorat français en 1926. Après des études au lycée français dans lequel il étudie les littératures arabe et française, il émigre à Paris pour achever ses études d’ingénieur en chimie. Il fréquente alors les milieux intellectuels et ouvriers de la capitale. Il selance progressivement dans l’écriture de romans, engagés. Les Boucs est son deuxième roman. Dans ce dernier chapitre, un jeune cireur discute avec un client :

LECTURE

La question qui m’a été posée est la suivante : en quoi ce passage est-il un apologue ?

Je montrerai dans un premier temps que ce chapitre est un texte narratif puis dans un second temps que ce chapitre aune visée argumentative.

AXE UN : UN TEXTE NARRATIF

Nous retrouvons les caractéristiques du texte narratif : c’est notamment un texte écrit à la troisième personne du singulier : narrateur extérieur. Le lecteur assiste à une scène. Le narrateur reste fort discret, il s’efface.

A. LE CADRE SPATIO-TEMPOREL

Attention ne pas confondre avec les indications de date de rédaction du roman(paratexte final).

Indications temporelles : quelques connecteurs temporels : « longtemps » (15), « puis » (19), « et » (23,24). Ce chapitre est essentiellement une analepse : c’est l’enfance du héros.

Le lieu est évoqué : (1) « Bône », c’est une ville côtière, près de la frontière tunisienne, côté Algérie. C’est la seule scène du roman se situant aux origines. C’est la seule indicationspatiale du chapitre. Les frontières spatiales et temporelles semblent en effet éteintes. Le dialogue, le départ : univers fictif de l’apologue.

Cependant, le lecteur peut situer plus précisément cette histoire (il reconnaît son héros), c’est une analepse fort lointaine. D’après les différents jalons temporels décelables au hasard du récit, on peut situer les scènes en 1937 ou 1938. Le lieu sembleétonnant ; dans le récit il précisait être originaire de Tizi-Ouzou, or ces deux villes sont séparées de 400kms. De même, le lecteur sait qu’il quitte l’Algérie vers ses 18 ans. L’ellipse est notable. Peu importe. Valeur allégorique et non réaliste de ce passage.

B. LES PERSONNAGES

Cette histoire propose deux personnages :

- « un petit Berbère » (1) = périphrase indéfinie. L’adjectifqualificatif donne une double indication : taille / âge mais également une dimension affective. C’est lui-même qui se présentera dans le discours direct (5) « Yalann Waldick ». Le lecteur reconnecte alors avec la réalité du roman. Il s’agit d’une anecdote du passé du narrateur – personnage principal. Cependant, tout au long de ce chapitre, il reste « le petit Berbère » (5, 17) = symbole fort, celarappelle ses origines. Etonnant, l’absence de nom, le rend humain, notamment par l’adjectif « petit ». En peu de lignes son origine pauvre est mise en évidence : « cirait des souliers » (1), « sa boîte de cireur » (19 = déterminant possessif : c’est tout ce qu’il possède). Il se présente dans le dialogue (ligne 7). Cet enfant semble ne pas avoir l’espoir d’un avenir meilleur : prolepse au discoursdirect (11-12). Musulman visiblement « si Dieu le veut ». Son père est pareillement évoqué : (21) « son dernier bouc » (pauvreté).

- Le second personnage est annoncé par ses souliers, signes de richesse (obsession du roman). Il s’agit du prêtre. Lui restera cette périphrase. « Le prêtre » (3, 8, 13, 25), le dialogue n’apporte pas de patronyme. Il semble compatissant : ligne 8 « cireur et10 ans ». Ce qui représente une réalité antithétique pour un Européen.

Univers universel de l’apologue.

C. L’INTRIGUE

Ce passage est écrit aux temps du passé : imparfait pour le second plan et passé simple pour le premier plan.

Cette histoire semble être une histoire dans l’histoire et suit les étapes du schéma narratif :

- Situation initiale : ligne 1 (aspect duratif...
tracking img