Dissertation sur andromaque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2880 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le théâtre
Le spectacle est un phénomène social universel.
Ce qui fait le spectacle, c'est le regard
• il implique une participation du spectateur pouvant aller jusqu'à l'identification*.
• pour être compris il suppose un réseau souvent complexe de significations sociales (il nous est difficile de "lire" le théâtre japonais ou africain!)
• celui qui se met en spectacle reçoit un statutparticulier : ACTEUR, idole ou marginal rejeté.
Le spectacle met en œuvre une série de processus psychiques. Il met en lumière et "réalise" les désirs insatisfaits dont notre imagination est porteuse.
Deux éléments surtout fondent le théâtre : un lieu et des gens.

Le lieu théâtral.
Différentes conceptions du lieu théâtral sont apparues progressivement. Elles survivent et chacune offre desavantages spécifiques.
Le théâtre en plein air
Grecs et Romains représentent leurs spectacles à ciel ouvert.
Dans l'Occident médiéval, les premières œuvres de théâtre sont jouées dans les édifices religieux, elles illustrent les Écritures. D'abord intermèdes insérés dans la liturgie, les mystères et miracles ont été progressivement expulsés des édifices religieux.
Ils seront montés sur la placepublique:
• soit à même le sol
• soit sur une estrade montée sur des tréteaux. Parfois ronde, elle dispose dans certains cas de trappes pour les substitutions de personnages.
Des panneaux décorés distinguent les lieux de l'action et les acteurs passent de l'un à l'autre. Parfois des rideaux enrichissent cet appareil technique.
En cas de mauvais temps, on joue dans les salles de sport (Jeu dePaume).
Théâtre "à la française"

Les premiers édifices consacrés à la pratique du théâtre sont l'Hôtel de Bourgogne (±1560) et le Théâtre du Marais.
A noter les gradins aménagés au fond : on y est loin mais on voit mieux.
Théâtre élisabéthain (1550 - 1642)

Conçu en rond, ce lieu propose quatre aires de jeu : avant scène, scène, arrière-scène, balcon.
Deux théâtres connus à Londres :le Globe (Shakespeare) et Le Cygne.
Un site est consacré au Nouveau Théâtre du Globe reconstruit à l'identique.
Théâtre à l'italienne XVIIIe-XIXe siècles
Voir et être vu, telle est la fonction de ce dispositif. Les spectateurs pauvres sont relégués aux étages supérieurs avec parfois des escaliers séparés. L'idée de base est que le spectateur doit être transporté dans un monde totalementdifférent : dépaysement, transfert. Une rampe éclaire la scène pas la salle, elle sépare acteurs et spectateurs. Le décor est en trompe-l’œil. Le cadre de scène ressemble à un encadrement de tableau. La scène est le siège d'une machinerie complexe (la cage de scène : poulies, panneaux, trappes, glissières,...)
Le site de la Scala de Milan permet une visite virtuelle d'un tel bâtiment.
Théâtrecontemporain
Il est souvent joué sur des scènes polyvalentes. La cage de scène est supprimée. Par contre une régie, parfois placée dans la salle même, permet aux techniciens de contrôler certains éléments (sons, éclairage, effets spéciaux…) Un plafond technique est aménagé sur toute la salle (passerelles). L'isolation acoustique est poussée, et les normes de sécurité imposent certaines contraintesliées à l'évacuation rapide des spectateurs.
La scène et les gradins sont transformables pour jouer à l'italienne, à l'antique, à l'élisabéthaine, en annulaire, en éperon, en rond…

Les gens du théâtre
Le rapport spectacle / spectateur
Chaque représentation est une aventure où la troupe doit intéresser le public. Selon les orientations, elle privilégie la réflexion (Brecht), la sensibilité(thème romantique) ou l'esthétique du corps (Pina Bausch), happening…
Le contexte de la représentation intervient évidemment dans la mesure où elle s'inscrit dans les problèmes que connaissent les spectateurs et qui peuvent être différents ou très proches de ceux que connaissait l'auteur de la pièce.
L'acteur
Il est selon les conceptions, simple instrument ou responsable de la représentation....
tracking img