Dissertation valet maitre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EBAUCHES DE PLANS DU CHAPITRE 4 : INTEGRATION ET SOLIDARITES LA COHESION SOCIALE ET LES INSTANCES D’INTEGRATION GENERALITES 1. Comment peut-on expliquer l'exclusion sociale aujourd'hui ?

Quels sont les facteurs économiques et sociaux du processus qui conduisent à la rupture des liens qui unissent une personne ou un groupe aux autres membres de la société ? I Le développement du travailatypique est un II l’exclusion s’explique aussi par … facteur important d’exclusion A ⇒↑du chômage, de la précarité, de la pauvreté et du A La crise de la famille : désinstitutionalisation, recours à l’assistance familles monoparentales plus fragiles, perte des liens avec le père et sa parenté fréquente, liens de filiation plus complexes B ⇒ perte des liens avec le collectif de travail, B Le cumul deshandicaps sociaux : formation disqualification et désaffiliation, .la solidarité insuffisante, faible capital culturel, faible organique ne peut plus jouer employabilité, conditions de vie précaires SDF et mal logés … INTEGRATION ET TRAVAIL 2. Le travail est-il encore un facteur d’insertion sociale aujourd’hui ?

Quelle a été la place du travail dans le processus d’intégration sociale ? Sesmutations ne sont-elles pas source d’exclusion ?
I Pendant les 30 glorieuses le travail était la principale instance d’insertion des individus dans la société A Un lieu de socialisation secondaire diffusant des normes, et valeur et permettant d’acquérir statuts et identités. B source de lien social, de socialisation, de conscience collective et de solidarité organique (Durkheim) II Pourtantl’augmentation du chômage et de précarité affaiblit le rôle intégrateur du travail A ⇒désaffiliation(R Paugam B ⇒ anomie consommation. et Castel) et disqualification la

(S

exclusion

de

la

société

de

3. Après avoir rappelé les principales mutations du marché du travail au cours des dernières décennies, vous montrerez qu’elles ont une incidence sur le rôle du travail comme facteurd’intégration I Principales transformations A ↑du chômage après les 30 glorieuses : en particulier chez les jeunes, les plus de 50 ans, les non qualifiés. Le chômage n’est plus conjoncturel .il est structurel B ↑ de la précarité : ↑de la part des CDD, temps partiels, emplois aidés dans le total des actifs, l’emploi est de moins en moins typique. 4. II Le rôle du travail comme facteur intégrateur se relativiseA Chômage et précarité sont source de disqualification (S Paugam), de désaffiliation (R Castel) et d’affaiblissement de la citoyenneté B Toutefois le travail reste un lieu de socialisation secondaire permettant l’acquisition d’un statut et d’une identité.

Vous montrerez que le travail est au cœur de l'intégration sociale, puis que d'autres formes de solidarités existent. II D’autres formes desolidarité A La famille : socialisation primaire, solidarités intergénérationnelles (aide financière et domestiques, intégration dans un réseau, B Il existe d’autres groupes secondaires riches en relations sociales (associations, groupes de pair, Eglises, syndicats …°

I Le travail est facteur de lien social A Il permet la solidarité organique, la socialisation secondaire, l’apparitiond’identités collectives. Il assure la protection sociale B .C’est un lieu de sociabilité avec les collègues, les fournisseurs, les syndicats. Les chômeurs en sont privés.

5. Après avoir montré que le travail est facteur d'intégration, vous expliquerez pourquoi le développement des formes particulières d'emplois remet en cause ce rôle intégrateur. I Le travail est un vecteur essentiel de l’intégration Apermet de s’intégrer dans la société de consommation, c’est une valeur, le statut de salarié permet la protection sociale B source de solidarité organique (Durkheim), de socialisation et d’identité. II Mais sa précarisation fragilise son rôle intégrateur A l’emploi typique se raréfie il devient plus flexible comme le souhaite les libéraux ⇒ précarité (CDD, Intérim) et working poors B Les...
tracking img