Dissertations philosophies

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'art n'est-il qu'un mode d'expression subjectif ? Le « n'est-il que » insiste sur le caractère limitatif de cette définition. Définir l'art comme mode d'expression, c'estle placer sur le même plan que le langage par exemple. Autrement dit l'art serait un mode de transmission, de traduction, de communication – communication qui ne serait paspartagée par tous mais qui serait subjective. Ce subjectif est plurivoque : il renvoie à la fois au relativisme, à la subjectivité, et à la particularité. Ainsi il serait unmode d'expression s'adressant à une subjectivité, et dès lors n'aurait comme prétention que d'être particulier – mais l'art n'est-il pas le premier moment du savoir absolu? D'où notre question : dans quelle mesure est-il légitime de réduire l'art à n'être qu'un mode d'expression subjectif ?
2. L'artiste est créateur de liberté La notion decréation dénote avant tout et en premier lieu la création divine celle que nous présente la Genèse. Par extension le concept de création subsume aussi l'idée de créationartistique. Il apparaît comme la représentation d'un monde à travers une subjectivité particulière. Le travail de l'artiste apparaît comme libérateur à la fois pour celui àqui il s'adresse, et à la fois pour celui qui crée. La création artistique comme libération d'un monde pensé sous le seul mode de l'utilité. BERGSON, La pensée et le mouvant« Remarquons que l'artiste a toujours passé pour un « idéaliste ». On entend par là qu'l est moins préoccupé que nous du côté positif et matériel de la vie. C'est au senspropre du mot « un distrait »

Plan :
I . L'art - un mode d'expression subjectif
II. L'oeuvre d'art comme le langage est communication entre l'artiste et le public
tracking img