Dissertations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (561 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
évocation se développe sur les trois vers suivants, ces dieux sont des "dieux d'argent qui tenaient des saphirs dans leur mains", les yeux sont assimilés à des saphirs, pierres précieusestransparentes, le plus souvent bleues rappelant étrangement les yeux bleus de Gala. Ces dieux ont des pouvoirs extraordinaires, ce sont des dieux-oiseaux, il n'évoluent pas dans leur élément habituel, l'air, quiserait trop banal, mais en triomphant des éléments les plus inhabituels, les plus hostiles, "dans la terre", "dans l'eau". Ces oiseaux rappellent étrangement les "archipels sidéraux" et les "millionsd'oiseaux d'or" du "bateau ivre" de Rimbaud. En répétant "je les ai vus", "j'ai vu", Eluard nous affirme toute la vérité de son expérience à la façon de la voyance de Rimbaud.
3 Une expérience dedieu-oiseau
Le paysage éluardien devait s'ouvrir à l'infini pour être un espace de bonheur, infini dans lequel il devait devenir l'égal d'un Dieu. Dans cette ascension l'imaginaire du poète estfondamentalement aérien dans laquelle vent, brise, nuage, oiseau aile circulent généreusement. Les ailes de ces dieux-oiseaux, ce sont les siennes. Notre poète veut affirmer qu'il s'identifie à cesdieux-oiseaux. A la négativité de sa vie que "rien n'existe", que rien n'a d'importance succède un rejet qui nous révèle la suite, la seule préoccupation du poète, l'obsession, se vouer entièrement etseulement à ce "vol" qu'il décrit entre les étoiles, en pleine lumière, étendu sur la terre, solide, dur comme "la pierre". Ce vol est seul capable de secouer "la misère", la désespérance, le spleen qui l'aenvahi. Sa pensée est désormais reliée à ce mince soutien de souvenirs fait d'images, même divinisées, "d'ailes", de "vol", d'oiseaux", de "dieux", des images de mouvement, de vie" qui compensentcelles de son amour mort. Un bien fragile équilibre.
Conclusion
Avec le départ de Gala, Eluard se retrouve dans le même état d'esprit que Baudelaire. Tout rapproche Eluard et Baudelaire même les titres...
tracking img