Disserte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans quelle mesure peut-on parler de moyennisation de la société française ? La moyennisation (Mendras) que Tocqueville nommait « égalisation des conditions » est un processus qui conduit à une élévation des niveaux de vie moyens avec une réduction des inégalités économiques. La moyennisation est une caractéristique majeure des sociétés démocratiques. On entend aujourd’hui par moyennisation,l’idée d’un développement d’une vaste classe moyenne qui a su bénéficier de l’élévation des niveaux de vie. Qu’en est-il réellement concernant la société française ? Comment s’est manifesté ce processus et quelles en sont les causes ? Ne parle-t-on pas ces 15 dernières années d’une polarisation ? I] La société française a connu ce processus de moyennisation A) Le développement d’une vaste classemoyenne - Déclin des PCS extrêmes (doc 1 et 2) à savoir les agriculteurs exploitants, les artisans commerçants chefs d’(E) et les ouvriers qui peut s’expliquer par le progrès technique qui a généré un processus de destruction créatrice, par la concentration d’(E) qui fausse la concurrence vis-à-vis des petites structures, par la salarisation de la PAO (recherche d’une certaine stabilité par rapport austatut indépendant), et par l’évolution sectorielle de la pop active (déversement de MO). - Ce déclin a entraîné une mobilité (souvent structurelle) vers les PCS employés et professions intermédiaires, c’est-à-dire ce que l’on nomme la classe moyenne (société en toupie). B) Réduction des inégalités - Cette montée en puissance des effectifs de la classe moyenne s’est aussi accompagnée d’uneélévation des niveaux de vie moyens et ainsi d’une réduction des inégalités. Doc 3 : le rapport interdécile des salaires en 1970 était de 3,65 (les 10% les plus riches avaient un salaire 3,65 fois > à celui des 10% les plus pauvres) contre 3,2 en 1997. Cette période est caractérisée par le fait que les salaires de D1 ont plus augmenté que les salaires de D9, si bien que le fossé entre ces deux déciless’est réduit. Cette élévation des niveaux de vie s’est traduite par une amélioration des modes et des conditions de vie (loi d’Engel), par une consommation de masse et une uniformisation des consommations (doc 2) : hausse des taux d’équipements en électroménagers pour les classes populaires (télévision, réfrigérateur…), accès à l’automobile, accès aux loisirs (grâce notamment aux congés payés)jusque là réservés aux classes aisées. - Cette moyennisation se vérifie aussi par la démocratisation du système scolaire qui permet une massification. C) Les principaux facteurs explicatifs de la moyennisation - La période des 30 glorieuses (Doc 1) est la plus significative : elle a permis ce processus, car cette période est caractérisée par ce que l’on a appelé le « compromis fordiste ». Les gains deproductivité engendrés par ce mode de régulation fordiste (division du travail) ont favorisé une forte hausse des salaires et une baisse substantielle des prix des biens d’équipements (économie d’échelle), donc une hausse du pouvoir d’achat. - En outre, ce mode d’organisation du travail a été fortement créateur d’emplois salariés (salarisation), ce qui a permis à une part croissante de la PAO(baisse des indépendants au profit des salariés de l’industrie) de profiter du partage de la VA. - Par ailleurs le rôle de l’Etat providence apparaît incontournable. L’une des fonctions de l’Etat providence est la fonction de redistribution (Doc 5) qui vise à se prémunir contre les variations des revenus. La redistribution horizontale, qui permet de se prémunir contre les risques sociaux (maladie,famille, vieillesse…), a pris une grande ampleur à partir de 1945 avec la création de la Sécu sociale. Elle a évité, à un salariat croissant, des baisses fortes de revenus suite à un risque social en octroyant des aides (allocation familiale, retraite, remboursements soins…). De plus, l’Etat assure aussi une redistribution verticale des revenus ie vise à réduire les écarts de revenus en...
tracking img