Dissertes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA vache qui rit
introduction :

Nous avons tous déjà goûté un produit du groupe Bel, que ce soit du Kiri, Babybel, Leerdamer, Apericube ou du Port Salut. Dans ce mémoire, nous focaliserons notreattention sur La Vache qui rit.

Ce fromage est consommé dans le monde entier. Plus de dix millions de petites portions sont mangées chaque jour, soit 125 triangles de fromage par seconde. Son goûtunique et fondant ravit petits et grands depuis sa création en 1921, et contribue fortement à son grand succès français, mais également mondial.

De plus, le personnage attachant qu’est cette vacherouge constitue un réel tremplin pour la marque et va permettre à ce fromage de devenir universel. Cette vache rouge qui amène la joie de vivre chez ses consommateurs, excentrique et audacieuse avecune pointe d’humanité dans son sourire et ses ornements féminins.
A l’époque, elle apporte gaité aux populations gravement choquées par la guerre de 1914 à 1918.
Le succès français de ce fromage estfortement dû à une politique de communication très innovante est adaptée aux circonstances de l’époque.

Cependant, le marché a fortement évolué depuis 1921, et la marque ainsi que le produitinitial ont su évolué avec le temps et les tendances. C’est pourquoi, nous allons nous intéresser à l’étude de la stratégie marketing de la marque La Vache qui rit à l’aide de plusieurs outils tels quePorter ou le marketing mix de Kotler. Ainsi, nous pourrons tenter de répondre à une problématique que la plupart des consommateurs doivent se poser :
Par quels moyens La vache qui rit a-t-elle su assurersa durabilité au fil des années ?

La vache qui rit a toujours eu une démarche avant-gardiste en matière de communication. Dès 1926, Léon Bel crée un service publicité au sein de sa société.Toujours en phase avec son temps, La vache qui rit a su tirer parti des nouveaux médias de chaque époque : l’affichage, la presse, les objets publicitaires, la radio, le cinéma, la télévision et Internet....
tracking img