Document bac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (973 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
C est à la Fin d une guerre mondiale que ma maladie se manifesta : brulant et dévastateur un flux corrosif me déclara, une nouvelle guerre, une de ces guerres psychologiques qui altère graduellementtous les rêves, toutes les espérances…

J habitais à saint François depuis mon enfance, cette petite ville m avais comblée de son abondance, je crois que c est sa chaleur qui nous rendaient bêtes etnaïfs, d ailleurs maman disait toujours que nos jeux étaient bigrement insouciants et qu’ on ’avait de la chance.

je ne réalisais pas vraiment pourquoi elle répétait compulsivement cette absurdephrase et tant mieux

….Moi ma passion c était de rêver et concrètement ce que j aimais le plus au monde ,le plus fou de mes péchés c était les fruits ; les pèches surtout si douces et si suaveselles remplissaient mon ventre de gratitude et je les dévoraient , elles s abandonnaient à moi lascives ,dociles et si belles mes pèches que je ne pouvait assurément pas m empêcher d en garder certainesprécieusement pendant des heures près de mon cœur c étaient les miennes…

ces pèches mon secret palpitant de vibrations complexes
Toutes ces beaux moments remplis de sensualité me fit alors penserque ces délectables fruits pouvaient vraiment rendre heureux comprenez moi elles me paraissaient si tendres …
Ma bouche s enivrait de sucre et de candeur mais pas seulement leurs peaux étaient tropangéliques et trop râpeuses les méchantes appelèrent mon corps et mon âme à se vautrer dans la quintessence de ce désir facile et dangereux et voyez vous, même si je savais qu’elles me rendaient grosje les désirais de plus belle, elles me donnaient mal au ventre ces pèches, mais c étaient les seules qui voulaient bien m appartenir et que je voulais bien posséder.
La jouissance de mes friandisessymbolisait beaucoup et surtout c était mon opium sirupeux, mon hash sacchariné, ma Cam édulcorée j avais mal derrière ce beau paravent fruité oui j avais de la haine j étais une sorte d être...
tracking img