Document.dissert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (761 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etoile errante 
1) Etoiles errantes: Esther et Neijma 
ce sont des étoiles errantes car elles vont vagabonder, fuir la guerre durant une grande partie du roman  
 
titre au singulier car étoilesymbole de la religion d'Esther(elle est juive) 
 
2)errance subie par tous les personnages? 
 
le baddawi c'est Saadi, il ère aussi, on le voit p.254 car Neijma compare ses yeux à ceux deschiens errants "j'ai vu la couleur de ses yeux, pareille à celle des chiens errants". Selon Aamma Houriya, "il est seul au monde" et "il n'a plus de famille" "personne ne sait d'où il vient" "peut-être qu'ilest né ici" "il parle comme les gens du désert, comme un baddawi" "il voulait savoir comment c'était la mer, il ne l'avait jamais vue", "il parlait de ce qu'il savait, les montagnes où il gardaitles troupeaux près du grand lac salé, il marchait jour après jour le long des rivières ", "il n'a pas perdu l'eau de son regard", "quelque fois il parle de la guerre", il ira à la recherche de safamille, (p.258), elle se met à courir, Saadi croit entendre un message de Dieu et lui propose de partir avec lui, mais elle refuse de partir du camps pour ne pas abandonner Aamma Houriya, Roumiya et son futurenfant "cela ne se peut pas[...]" 
 
P.282-292: p.282, ils sont partis du camp( Neijma, Saadi) avec le bébé de Roumiya pour échapper à la peste. il marchent longtemps plusieurs jours et cherchent dela nourriture. 
il marchent vers le sud, le long des rivières desséchées jusqu'a djemmal. 
Il fuient la guerre. Il s'installent au bord d'une rivière. Page287 "ils ne faisaient du feu qu'à l'aubeparce que Saadi affairait que les avions ne pouvaient pas les voir à cause du brouillard neijma pensait que la guerre était peut être fini que tout le monde était morts dans les campsa tulkram a nour chams les soldat était peut être retourné cher eux" 
neijma se sent rassuré "il y avait longtemps qu'elle n'avait pas connu une telle paix" 
Page 288 "c'était comme si personne d'autre ne...
tracking img