Dom juan : a conversion de l'hypocrisie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1867 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dom Juan ; Acte V scène 2 : La conversion de l’hypocrisie

INTRODUCTION :

- Dom juan vient de jouer à son père la comédie de la conversion religieuse : il prétend regretter les désordres de sa vie passée et y remédier par une conduite exemplaire. Le vieillard quitte la scène, tout heureux de voir son fils revenir dans le droit chemin. Même le spectateur est surpris par ce changementd’attitude du libertin, qui jusque là bafouait ouvertement les règles morales et religieuses. Mais si extérieurement le libertin a décidé de ne plus choquer les autres, cela ne change en rien ses dispositions intérieures. Il lui faut donc expliquer à son fidèle valet pourquoi il a fait ce choix de l’hypocrisie. Dans un premier temps nous en étudierons les raisons ; puis nous examinerons les réactions duvalet ; enfin nous verrons quel rôle joue ce changement dans l’évolution du héros.

I- Les raisons de ce choix

- La décision que prend DJ d’adopter désormais une attitude systématiquement hypocrite en matière religieuse, et un coup de théâtre. Certes l’hypocrisie faisait partie de ses armes dont il a usé avec Elvire, mais ce n’était qu’une façon de l’humilier pour mieux jouir du plaisir de fairele mal.
- Avec le P ou au cours de sa première entrevue avec son père, il ne montre aucun repentir et persiste dans son impiété. Rien donc ne laissait présager ce revirement.
- A son père qui vient le revoir, il joue de manière si convaincante la scène du fils prodigue qui implore le pardon, qu’on se demande un instant si les divers avertissements de la statue n’ont pas fini par le pousser àune conversion sincère.
- Cette péripétie relance l’intérêt dramatique de la pièce et ajoute à la complexité du caractère de DJ, qui veut ainsi manifester sa liberté.
- A S qui est choqué par cette nouvelle scélératesse, il se contente de répondre « Et pourquoi non ? » son attitude est présentée comme un simple caprice, qui n’a d’autre raison d’être que le désir de dérouter.

- Cette «conversion » à l’hypocrisie religieuse n’est cependant pas gratuite et Molière dans cette scène fait à travers son personnage une satire sévère de la fausse dévotion.
- Son héros met en cause les gens de l’époque, et dénonce l’imposture de l’hypocrisie dans la vie sociale. Molière attaque ici ce qu’on appelait « la cabale des dévots ».
- La religion catholique connaissait un grand renouveau etcertaines personnes pour blanchir les désordres de leur conduite ou faire avancer discrètement leurs affaires personnelles manifestaient, quand elles la pratiquaient ou la faisaient respecter.
- Les « dévots » se sentir visés par tartuffe pièce dans laquelle Molière faisait la satire d’un imposteur qui, sous couvert de religion, trompait tout le monde. Ils réussirent à la faire interdire, et l’auteur enfut très affecté.
- Donc l’année suivante dans DJ il s’en prend encore vivement à cette « cabale » mais scandalisée par ces propos sur l’hypocrisie et par l’impiété du héros, elle réussira une nouvelle fois à faire interdire la pièce. Ce climat virulent de querelle religieuse explique le ton polémique prêté à DJ.

- Ce dernier insiste d’abord sur le fait que son attitude n’a aucune motivationspirituelle. Il agit uniquement par calcul.
- Cette dissociation entre l’apparence et la réalité est nettement exprimée par trois formules : « c’est un dessein que j’ai formé par pure politique, un stratagème utile, une grimace nécessaire » ; Chaque terme apporte une précision : « politique » désigne ici une conduite adroite et rusée, qu’on utilise pour arriver à ses fins. « stratagème »,renchérit en ajoutant une idée de machination et de fourberie et « grimace » décrit de manière imagée les feintes contorsions du visage de l’hypocrite.

- Mais pourquoi cette conversion à la tartufferie ? car selon DJ c’est la meilleure façon de se protéger dans la société et d’accomplir impunément ses méfaits.
- Pour être tranquille il suffit de jouer « l’homme de bien » , DJ sait qu’il ne pourra...
tracking img