Dom juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (688 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Acte I, sc.2 Profession de foi de Don Juan : son portrait par lui-même

Situation du texte
DJ a reconnu Gusman le valet de Don Elvire et il demande à Sganarelle. « Quel sujet l’amène ? » Puisquelle est l’opinion de Sg sur leur départ. Sg pense que son maître a « quelque nouvel amour en tête » ce que confirme DJ qui veut connaître l’avis de son valet sur cette inconstance. Il somme Sg derépondre. Comme Sg ne peut s’empêcher de lui dire que c’est « fort vilain d’aimer de tous côtés » DJ va lui répondre…

Nature et mouvements du texte
Dans une longue tirade, un vrai morceau debravoure, DJ fait l’apologie du libertinage avec fougue.
Dans ce discours, il fait l’éloge de l’inconstance en appuyant sa démonstration sur 3 arguments que nous allons analyser :

1°) Il assimile lanotion de fidélité à de l’esclavage et à de l’injustice.
Sa réplique à Sg commence par un « Quoi ? », question rhétorique d’indignation.
• Pour lui la fidélité est une chaîne : « qu’on se lie àdemeurer »,
• un renoncement « qu’on renonce au monde »,
• une perte « qu’on n’ait plus d’yeux pour personne »
Après cette question rhétorique il poursuit sa contre-attaque : par une exclamative :o La fidélité est un « faux honneur »,
o c’est la mort : « s’ensevelir pour toujours » « être mort » Sa réponse tient dans ce « non » redoublé : « Non, non » « la constance (=fidélité) n’estbonne que pour les ridicules ». Et DJ fait intervenir la notion de justice :
 « Toutes les belles ont droit » « ne doit point dérober aux autres les justes prétentions » « j’ai beau être engagé … àfaire injustice aux autres».
Sa démonstration est fondée sur un paradoxe : il fait de la fidélité –une vertu communément admise !– une stupidité contraire à la loi de la nature ; ce droit vient de lanature : « La nature nous oblige ».
 Ce qui est considéré par tous comme vice devient dans sa bouche vertu !
Ce 1° argument finit avec la locution concessive « Quoi qu’il en soit », de toute...
tracking img