Don juan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (310 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les scènes 5 et 6 sont les dernières de l'acte V, c'est le dénouement. Celui-ci est-il heureux ? Évidemment non pour Don Juan qui trouve la mort, mais en tant que perpétuelprovocateur, n'a-t-il pas lui-même provoqué ce châtiment par la poudre divine. Il se voit débarrassé d'une tentation satanique mais le spectateur peut trouver aussi absurde et malvenu la fin d'un héros si séduisant. Est-ce que ce dénouement remplit le tonnerre, détonne-t-il vraiment par rapport à l'ensemble de la pièce ?

I. La mort de Don Juan, unerevanche pour toutes ses victimes, un soulagement pour toute la société

II. Le dénouement : aboutissement d'une logique dramatique ?

III. Don Juan et le mélange des registresExtrait du document:
La scène est entièrement consacrée à l'ultime avertissement que reçoit Don Juan. Son inébranlable conviction matérialiste le pousse à mépriser la mise engarde du spectre et à franchir une nouvelle étape dans les défis. Dans les premières lignes de la scène 6, il rencontre le statut du commandeur, il y a échange de propos civilentre les deux adversaire, comique de situation. Puis ensuite, ce dialogue est suivi du châtiment céleste qui précipite Don Juan en enfer. Et en dernier lieu, Sganarelle brisel'atmosphère fantastique en disant «…».
(...) Le spectre fut successivement femme voilé puis allégorie du temps avec sa faux à la main. Le tonner «qui tombe avec un grand bruit etde grands éclairs» ont souvent été perçu comme de grands artifices. Pour les uns ils permettent à Molière de sauvegarder in extremis les règles de la morale et de la religion queselon eux, il bafoue. Pour d'autres il lui sert à conclure de façon fracassante une intrigue mal bâtit : Rochemont, critique de XVII ème siècle et considère que Molière est une
tracking img