Dpp tesf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 32 (7756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
A n’importe quel âge et quelques soit les circonstances, se retrouver du jour au lendemain confronter au handicap, cela n’arrive pas qu’aux autres ! Affronter l’inévitable,…Surmonter l’insupportable…, c’est le monde qui autour de nous s’écroule…Alors comment faire face !…
Sensibiliser par les difficultés que peuvent rencontrer dans leur vie quotidienne les personnes handicapées,j’ai choisi d’étudier ce public.

Il n’existe pas d’estimation précise et unique du nombre de personnes handicapées en France. En raison d’une multiplicité des sources statistiques et des définitions du handicap, le nombre de personnes handicapées en France est estimé entre 1.8 millions de personnes en situation de très forte dépendance et 22.5 millions de personnesdéclarant un handicap léger ou une gêne de vie. Selon le secrétariat national aux personnes handicapées, il y aurait globalement 5.5 millions de personnes handicapées soit un peu plus de 10 % la de population.

De même, les causes de handicap sont très nombreuses. Certaines se manifestent dès la petite enfance, beaucoup sont liées au vieillissement. La canne blanche oule fauteuil roulant sont loin d’illustrer l’étendue des déficiences possibles et il existe bien d’autres causes de perte d’autonomie. Certaines sources de handicap sont sous estimées, en particulier les maladies psychiatriques et rhumatologiques, qui sont parmi les plus grand pourvoyeurs des déficits.

Les personnes handicapées n’ont pas toujours eu la place qu’on leurreconnaît actuellement dans notre société et l’acceptation du handicap s’est fait progressivement.
C’est la loi du 30 juin 75 d’orientation en faveur des personnes handicapées qui en unifiant et en rationalisant les dispositifs antérieurs, pose les principes généraux qui constituent de nos jours le cadre juridique de l’action des pouvoirs publics :

• Importance de laprévention et du dépistage.
• Obligation éducative pour les enfants et adolescents handicapés.
• Accès des personnes handicapées aux institutions ouvertes à l’ensemble de la population et maintien chaque fois que possible dans un cadre de travail et de vie ordinaire.

Cette loi fondatrice crée une obligation nationale de solidarité à l’égard des personnes handicapées en leurdonnant des droits et un statut.

La loi «  pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » adoptée le 11 février 2005 définit pour la première fois le terme handicap. Fondée essentiellement sur le principe de non discrimination, elle prend en compte la diversité des situations de handicap. Son ambition est double :favoriser l’intégration des personnes handicapées et leur faciliter la vie quotidienne. (Annexe 1)

Au cours de l’enquête réalisée au sein d’une Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle (SIPFP), j’ai eu l’occasion de côtoyer des jeunes déficients mentaux.
Mon étude porte sur le handicap et à pour but de répondre auquestionnement suivant :

« Comment peut-on atténuer les difficultés rencontrées par les jeunes déficients mentaux et favoriser ainsi leur insertion professionnelle dans la société »

Je me suis également intéressé aux dispositions prises concernant l’accompagnement de ces jeunes et aux solutions proposées afin de leur permettre malgré tout de se forger une éventuelleplace dans notre société.

En partenariat avec les professionnels et après avoir évalué et analysé les besoins du public rencontré, le Technicien en Economie Sociale et Familiale a toutes les compétences pour réaliser un projet. L’objectif étant de valoriser le potentiel insoupçonné que possèdent les jeunes et de les accompagner dans la construction de leur avenir....
tracking img