Dscg controle de gestion ue 213 intec devoir 1 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1577 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie 1 – L e cas PROFIRM

A – Coûts et décisions :

1) Production équivalentes pour chaque atelier

Fonderie : 8 500 unités terminées (+ 1 000 unités en cours de fabrication & 500 unités défectueuses)
Mécanique : 5 500 unités terminées (+ 3 000 unités en cours de fabrication)
Réglage : 4 000 unités terminées (+ 800 unités en cours de fabrication & 200 unités défectueuses)2) Coûts de production

a) A la sortie de chaque atelier :
* Coût total Fonderie = 8 500 * 200 + 1 000 * 100 + 500 * 0 = 1 800 000
* Coût total Mécanique = 5 500 * 800 + 3 000 * 400 – 8 500 * 200 = 3 900 000
* Coût total Réglage = 4 000 * 1 340 + 800 * 1 050 + 200 * 0 – 5 000 * 800 = 2 200 000

b) En cours unitaires :
* Fonderie = 100 000 / 1 000 = 100
*Mécanique = 1 200 000 / 3 000 = 400
* Réglage = 840 000 / 800 = 1 050

c) Totaux :
Total coût de production 09/2010 = 4 000 * 1 340 + 800 * 1 050 + 3 000 * 400 + 1 000 * 100 = 7 500 000

Après vérification ci-dessous, nous pouvons admettre que les chiffres de l’énoncé sont justes. Cependant, et selon mon avis, le choix de ne pas valoriser les unités défectueuses a travers les unitésterminés et en cours minorent le coût de ces dernières.

3) Coût de production

N’ayant pas d’autres informations, j’ai décidé de valoriser les couts d’achats des matières premières selon la méthode de la moyenne pondérée

4) Coût de production en imputation rationnelle

La pratique de l’imputation rationnelle des charges fixes découle de la nécessité de corriger l’effet des variationsd’activité sur les calculs de coût.

Charges fixes imputées = charges fixes * (activité réelle / activité normale)

Charges fixes imputées = (1 000 * 1) * (1 100 / 1 200) = 916,66 soit en arrondissant 917

5) Différence de marge entre imputation rationnelle & coûts complets :

La différence de marge entre ces méthodes provient de l’ajustement des charges fixes de la méthode del’imputation rationnelle pour éviter les effets volumes.

6) La marge globale & unitaire du produit ZZZ selon la méthode du coût en imputation rationnelle est meilleure qu’en janvier. Cela s’explique pour 2 raisons :

* Les coûts de productions variables unitaires sont inférieurs
* La valorisation des coûts de productions fixes (quantitatifs & unitaires) sont inférieurs. Cettedifférence théorique par rapport en janvier est appelé « Malus de sous activité »

Selon la méthode des coûts complets du produit ZZZ entre janvier & février, la marge globale de janvier est meilleure que celle de février puisque même si les coûts unitaires variables sont inférieurs (Prod. & Dist.), les quantités produites et vendues sont inférieurs de 200 unités et les coûts unitairesfixes de production et distribution sont supérieurs.

7) La marge globale & unitaire du produit ZZZ selon la méthode du coût en imputation rationnelle est inférieure à janvier. Cela s’explique pour 2 raisons :

* Les coûts de productions variables unitaires sont légèrement supérieurs
* La valorisation des coûts de productions fixes (quantitatifs & unitaires) sontsupérieurs. Cette différence théorique par rapport en janvier est appelé « Bonus de sur activité »

Selon la méthode des coûts complets du produit ZZZ entre janvier & mars, la marge globale de janvier est inférieure à celle de mars malgré le faite que les coûts unitaires variables sont légèrement supérieurs (Prod. & Dist.), les quantités produites et vendues sont supérieurs de 100 unités et lahausse des coûts unitaires fixes de production et distribution fixes est minime (+ 0,01 €).

8) Avantages du calcul du coût en imputation rationnel sur le calcul du coût complet.

La pratique de l’imputation rationnelle des charges fixes découle de la nécessité de corriger l’effet des variations d’activités sur les calculs de coûts. En effet, les charges fixes unitaires décroissent avec...
tracking img