Durkheim et montesquieu. la contribution de montesquieu à la constitution de la science socialr

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3709 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« La contribution de Montesquieu à la constitution de la science sociale »

Le texte que nous allons étudier a été écrit par Emile Durkheim.

Emile Durkheim est considéré comme l'un des fondateur de la sociologie. En effet, il pose les bases d'une nouvelle discipline, car il la dote d'un objet et d'une méthode.
Né en 1858 dans les Vosges, il était destiné à être rabbin. Mais dèsl'adolescence, il va rompre avec le judaïsme et entreprend de brillantes études au lycée d'Épinal où il va obtenir deux baccalauréats, un en science, et l'autre en lettres. Il va se retrouver à l'école nationale supérieure, où il prépare l'agrégation de philosophie. Après son agrégation, il devient professeur et obtient un premier poste à l'université de Bordeaux en 1887. Il y reste jusqu'en 1902, puis iraà la Sorbonne. Il donne des cours, mais il produit d'abord une thèse en 1992 qui porte sur l'apport de Montesquieu sur son travail sur les sciences sociales. Il fait une deuxième thèse en 1893, et écrit son ouvrage De la division du travail social. En 1895, il publie Les règles de la méthode sociologique ; et 1897 il publie Le suicide. En 1896, il fonde une revue, « L'année sociologique ». En 1813,il obtient une chair en sciences de l'éducation et sociologie (1er chair de sociologie en France).
Durkheim a une énorme influence sur le milieu intellectuel puisqu'il détient une position institutionnelle forte. Il va essayer d'imposer la sociologie dans les universités françaises. Après la seconde guerre mondiale, la sociologie Durkheimiène va être enseigné. La sociologie va devenir un desferments de la morale laïque enseignée dans les écoles primaires.
Durkheim meurt à 59 ans en 1917.

En 1892, Durkheim a consacré à Montesquieu sa thèse latine « Quid Secundatus politicae scientiae instituendae contulerit », thèse originalement publiée et imprimée à Bordeaux en 1892 et publiée en français en 1937 dans la Revue d'Histoire politique et constitutionnelle, juillet-septembre 1937.Cette thèse, traduite en français sous le nom de « La contribution de Montesquieu à la constitution de la science sociale », fut aussi publiée par Marcel Rivière en 1953, dans un livre intitulé Montesquieu et Rousseau précurseurs de la sociologie.

Baron de la Brède et de Montesquieu, Charles-Louis de Secondat, connu sous le nom de Montesquieu, est né le 18 janvier 1989 à la Brède en Guyenne, etest mort le 10 février 1755 à Paris. Il est moraliste, penseur politique mais aussi précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des lumières. Il étudie le droit et devient avocat puis conseiller au parlement de Bordeaux. Nommé président du parlement de Guyenne en 1716, il se consacre à l'écriture et effectue de nombreux voyages en Europe particulièrement en Angleterre et en Italie,qui viennent nourrir ses réflexions politiques, philosophiques et sociales. En 1721, il publie anonymement Lettres persanes, un roman épistolaire qui fait la satire amusée de la société française vu par des Persans. Dans De l'esprit des lois, écrit en 1748, il envisage une réflexion sur les constitutions civiques à travers le prisme des lois naturelles adaptées aux gouvernements. Il est l'un despremiers à songer à la séparation des pouvoirs en trois domaines : l'exécutif, le législatif et le judiciaire. Annonciateur du courant des lumières françaises, il participe à la fin de sa vie à la création de l'encyclopédie.
Dans l’œuvre de Durkheim « La contribution de Montesquieu à la constitution de la science sociale », nous allons étudier deux chapitres. Les deux chapitres que nous allonsétudier s'intitulent « Chapitre II. En quelle mesure Montesquieu a-t-il assigné à la science sociale un objet propre » et « Chapitre V. De la méthode suivie par Montesquieu ».
Tout au long de ces deux chapitres, Emile Durkheim montre en quoi Montesquieu a été l'un des précurseur de la sociologie. Pour lui, la sociologie est née de la pensée philosophique française du 18ème siècle. Montesquieu...
tracking img