Dysfonctionnements de la societe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2025 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Principe 1 : Les individus doivent faire des choix : le principe de rareté
Un adage courant dit qu’il n’y a pas de repas gratuit. Ceci est utilisé pour simplement dire
qu’on ne peut pas obtenir une chose sans renoncer à autre chose. Autrement dit, on doit
toujours choisir.
Le choix suppose la rareté. La rareté elle-même provient du fait que les besoins des individus
(ou des sociétés)excèdent les ressources disponibles. La rareté est omniprésente. Par
exemple, nous voulons tous une vie confortable, nous voulons tous une bonne santé et une longue vie. Aucun de ces besoins n’est entièrement satisfait.
Devant la rareté, il faut prendre une décision. Une prise de décision revient à comparer deux
alternatives. Illustrons par des exemples.
• Un étudiant dispose de 40 heures dans lasemaine, à répartir entre les matières
économiques et les mathématiques. Si l’étudiant consacre totalement ses heures à
l’économie, il ne comprendra pas les maths, et vice versa. Toute heure qu’il consacre à un
des groupes n’est plus disponible pour l’autre. En plus, toute heure consacrée aux études
n’est plus disponible pour faire du sport ou aller rendre visite aux parents ou amis. Le
choiximplique de renoncer à une alternative.

NB : Le fait de reconnaître que des choix doivent être faits n’indique en rien le choix qui sera
effectivement fait. Par exemple, l’étudiant dans l’exemple ne va pas entièrement se consacrer
à l’économie au détriment des maths. L’agriculteur ne choisira pas uniquement le coton au
détriment des céréales. La prise de décision, étant donné les alternatives,implique la
comparaison des coûts et des avantages liés aux différents choix faits.

Principe 2 : Renoncer à une alternative comporte un coût : Le coût de l’alternative
choisie est ce à quoi on renonce pour l’obtenir.
Comme vu plus haut, tout choix implique de renoncer à autre chose. Supposer qu’on veuille
évaluer le coût de l’action choisie. En économie, ce coût ne se limite pas au coûtd’acquisition. Le concept de coût d’opportunité : Ce qui précède permet d’introduire une notion essentielle en économie, celle de coût d’opportunité ou encore coût lié à la renonciation. Le coût d’opportunité d’un bien (d’une action), c’est ce à quoi on renonce pour obtenir ce bien (mener cette action).

Principe 3. Les gens rationnels prennent leurs décisions en comparant les effets des
actions àla marge.
On appelle changement marginal tout changement par rapport à une situation déjà existante.
Par exemple, si une entreprise emploie 100 personnes, la décision d’embaucher une personne
supplémentaire doit se référer à ce que cette personne coûte et ce qu’elle rapportera à
l’entreprise. Le coût additionnel occasionné par l’embauche est appelé coût marginal. Le
bénéfice additionnel lié àl’embauche est appelé bénéfice marginal. L’entreprise comparera le
coût marginal au bénéfice marginal et n’embauchera la personne supplémentaire que si le
bénéfice marginal excède le coût marginal.
Noter qu’on n’a pas besoin de comparer le coût total lié à l’emploi de la personne
additionnelle au bénéfice total. On suppose que tout ce qui précède le nouvel emploi s’était
déjà ajusté par descomparaisons adéquates.

Principe 4. Les agents réagissent aux incitations
Une incitation est une action prise en vue de provoquer des effets favorables. L’incitation
atteint son but en modifiant le coût d’opportunité d’une activité (en l’augmentant ou en le
diminuant). L’incitation agit en permettant à des biens ou actions de se substituer à d’autres
biens ou actions. En effet, comme lesagents prennent leurs décisions en comparant les coûts
aux bénéfices, leurs choix changent quand ces éléments changent.
Par exemple, si le coût de photocopie dans un kiosque au sein de l’université diminue
sensiblement, de nombreux utilisateurs se dirigeront vers ce kiosque, et les autres kiosques
auront moins de clients. La décision de baisser le prix est une incitation.

2. Les...
tracking img