Eclesiastes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6295 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 |   |

1

Paroles de l'Ecclésiaste, fils de David, roi de Jérusalem.

2
Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
3
Quel avantage revient-il à l'homme de toute la peine qu'il se donne sous le soleil ?
4
Une génération s'en va, une autre vient, et la terre subsiste toujours.
5
Le soleil se lève, le soleil se couche ; il soupire après lelieu d'où il se lève de nouveau.
6
Le vent se dirige vers le midi, tourne vers le nord ; puis il tourne encore, et reprend les mêmes circuits.
7
Tous les fleuves vont à la mer, et la mer n'est point remplie ; ils continuent à aller vers le lieu où ils se dirigent.
8
Toutes choses sont en travail au delà de ce qu'on peut dire ; l'oeil ne se rassasie pas de voir, et l'oreille ne se lassepas d'entendre.
9
Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.
10
S'il est une chose dont on dise : Vois ceci, c'est nouveau ! cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés.
11
On ne se souvient pas de ce qui est ancien ; et ce qui arrivera dans la suite ne laissera pas de souvenir chez ceux quivivront plus tard.
12
Moi, l'Ecclésiaste, j'ai été roi d'Israël à Jérusalem.
13
J'ai appliqué mon coeur à rechercher et à sonder par la sagesse tout ce qui se fait sous les cieux : c'est là une occupation pénible, à laquelle Dieu soumet les fils de l'homme.
14
J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent.
15
Ce qui est courbé ne peut seredresser, et ce qui manque ne peut être compté.
16
J'ai dit en mon coeur : Voici, j'ai grandi et surpassé en sagesse tous ceux qui ont dominé avant moi sur Jérusalem, et mon coeur a vu beaucoup de sagesse et de science.
17
J'ai appliqué mon coeur à connaître la sagesse, et à connaître la sottise et la folie ; j'ai compris que cela aussi c'est la poursuite du vent.
18
Car avec beaucoup desagesse on a beaucoup de chagrin, et celui qui augmente sa science augmente sa douleur.
Chapitre 2 |   |

1

J'ai dit en mon coeur : Allons ! je t'éprouverai par la joie, et tu goûteras le bonheur. Et voici, c'est encore là une vanité.

2
J'ai dit du rire : Insensé ! et de la joie : A quoi sert-elle ?
3
Je résolus en mon coeur de livrer ma chair au vin, tandis que mon coeur me conduiraitavec sagesse, et de m'attacher à la folie jusqu'à ce que je visse ce qu'il est bon pour les fils de l'homme de faire sous les cieux pendant le nombre des jours de leur vie.
4
J'exécutai de grands ouvrages : je me bâtis des maisons ; je me plantai des vignes ;
5
je me fis des jardins et des vergers, et j'y plantai des arbres à fruit de toute espèce ;
6
je me créai des étangs, pour arroserla forêt où croissaient les arbres.
7
J'achetai des serviteurs et des servantes, et j'eus leurs enfants nés dans la maison ; je possédai des troupeaux de boeufs et de brebis, plus que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem.
8
Je m'amassai de l'argent et de l'or, et les richesses des rois et des provinces. Je me procurai des chanteurs et des chanteuses, et les délices des fils del'homme, des femmes en grand nombre.
9
Je devins grand, plus grand que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem. Et même ma sagesse demeura avec moi.
10
Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés ; je n'ai refusé à mon coeur aucune joie ; car mon coeur prenait plaisir à tout mon travail, et c'est la part qui m'en est revenue.
11
Puis, j'ai considéré tous lesouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j'avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n'y a aucun avantage à tirer de ce qu'on fait sous le soleil.
12
Alors j'ai tourné mes regards vers la sagesse, et vers la sottise et la folie. -Car que fera l'homme qui succédera au roi ? Ce qu'on a déjà fait.
13
Et j'ai vu que la sagesse a de l'avantage...
tracking img