Economie politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11991 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
COURS D'ECONOMIE POLITIQUE

Introduction

L’économie désigne à la fois une pratique et une science, situation paradoxale.

C’est d’abord une science puisqu'elle a une autonomie complète voire quasi-complète, elle se rapproche des sciences par l'aspect positif et normatif de sa discipline. Elle est davantage une science qu'une politique.C’est ensuite une pratique dans le sens où l'économie occupe une place dominante et pourtant très controversée, contestée. Débats concernant l'économie politique.

L'économie est souvent décriée car on la soupçonne d'égoïsme et de rallier l'intérêt général. Paradigme de la régulation interne de l'économie.
→ Pamphlets de Bernard Maris.

Courants de pensé en économie qui estiment qu'elle peutencore apporter beaucoup.
Développement comme « un processus d'expansion des libertés individuelles »
Marc Assen.
Henri Bartoli : l'économie service de la vie → économie = vitale.

On fait très clairement la différence entre croissance et développement (qualitatif).

Attention aux préjugés, cette matière est un lieu de débats.

I. Histoire de la pensée économique

L'économie n'a pastoujours été détachée, ce n'est que peu à peu qu'elle va se construire un domaine autonome.

A. Les Mercantilistes

Économie = manière de poser les problèmes.
Fin XVe, début XVIe (1450-1750)
Terme mercantilisme introduit par Adam Smith, désigne un ensemble d'auteurs qui se sont intéressés à l'enrichissement des marchands, à la puissance des États.

1. Époque mercantilisteCette période se caractérise par une crise sociale mais également par des progrès décisifs dans les domaines culturels, démographiques et économiques.
1490 : nouvel essor de l'économie
Recul démographique : épidémies (20 millions de morts), guerre de cent ans.
L’espérance de vie à la naissance augmente.
Relance des échanges (métallurgie, textile), commerce : essor économique centré sur l'Italiemais freiné par la pénurie de métaux précieux.

Nouvelle classe capitaliste et marchands banquiers qui dirigent une économie monde.
XVe : Florence et Venise
XVIe : Anvers
Fin XVIe, début XVIIe : Gènes
XVIIe : Amsterdam (et la Hollande)
Fin XVIIe, début XVIIIe : France
XVIIIe : France, Angleterre

D'immenses fortunes vont se constituer.

Naissance des cités-États qui ont uneadministration, une armée, une flotte, tous les moyens de la puissance.

Commence par l'Italie, cela se poursuit avec l'Espagne.
Deuxième moitié du XVe et surtout au XVIe = siècle des conquêtes espagnoles (Haïti, Cuba, Mexique) et portugaises (Brésil, Afrique, Asie).
Ils vont perdre le leadership au profit des anglais, français et hollandais.

1450 : commerce souffre d'un déficit chronique de monnaie,déficit commercial, raréfaction de l'or et de métaux précieux en général.
=> L'Europe va donc partir à la conquête d'or et d'argent, surtout les espagnols et portugais, ils seront suivis pas les anglais, français, hollandais.
Ces-derniers ouvrent des comptoirs commerciaux, ne pouvant pas exploiter les mines d'or espagnoles et portugaises. Les espagnols exploitent les mines d'or et d'argent duMexique, du Pérou, des Antilles, tout cet or va affluer vers l'Europe.
Le stock européen de métaux précieux va être multiplié par 8.
=> Énorme inflation à la fin du XVe.
Voir graphique de l'augmentation des prix des céréales.

Ouvre aux importations diverses : - Tabac → introduit par les espagnols en 1558,
* thé → introduit par les hollandais en 1606
* puis le cacao, la tomate, lapomme de terre, le café.
* Sans oublier l'esclavage inauguré en 1510 organisés par les français, hollandais, les espagnols et les anglais.
Voir document sur l'importance de la traite noire.

D'autres bouleversements interviennent :
* Progrès de la technique → facilite la navigation (lunette/longue vue/télescope)
Ex : Découverte du Cap de Bonne Espérance en 1487
1. Invention de...
tracking img