economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2511 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 octobre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
1

http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques

Productivité, croissance économique, emploi (1)
Pierre Tabatoni
de l’Institut
Les variations de la productivité jouent un rôle–clef dans la croissance économique,
comme le montrent, aux Etats-Unis, les relations entre le taux annuel moyen de croissance du
PIB, à différentes périodes, et celui de la « productivitémoyenne du travail »( PMT) .

PIB
PMT

1948–1973
3, 99 %
2, 82 %

1973-1990
2, 86 %
1, 26 %

1990-1995
2, 36 %
1, 19 %

1995-1999
4, 08 %
2, 11 %

La mesure de la productivité est essentielle pour la prévision économique. Elle est
l’objet d’études approfondies aux Etats-Unis.
Les innovations technologiques, d’organisation et de gestion, ont maintenu, aux
Etats-Unis, une hausse dela productivité depuis la fin de la guerre, particulièrement élevée
jusqu’aux chocs pétroliers de 1973, et à nouveau pendant la période dite de la « nouvelle
économie » (1995-2000). Ces innovations, sous forme de produits et procédés nouveaux, ou
de nouvelles organisations, induisent norma lement une hausse de la productivité du travail,
qui réduit les coûts unitaires, et crée de nouveauxdébouchés. Le potentiel de profits
d’innovation s’accroît, malgré la baisse compétitive des prix, et malgré la « désinflation » qui
exclut les profits et l s désendettements nominaux. Il s’ensuit une vague d’anticipations
e
positives qui accélèrent la croissance de l’économie.
La crise de 2000-2002 a réduit sensiblement la hausse de la productivité, mais une
très forte reprise s’est manifestéeen mi-2003. Pour l’instant elle n’a pas entraîné de vive
reprise de l’emploi. Le chômage est pour l’instant stabilisé à 5, 9 %. Une forte hausse de la
productivité garantit-elle la réduction du chômage ? nous y reviendrons.
En Europe, nos systèmes économiques et sociaux différents ont conduit à une hausse
de productivité et de croissance moins forte, à un taux d’innovation et de sa diffusionplus
faible, et à un chômage structurel plus élevé.

Complexité des notions et des mesures
La productivité est un « rendement » qui compare production et ressources. Par
exemple, si pendant l’année 2000, il a fallu 5 millions d’heures œuvrées, pour produire une
valeur de 10 milliards d’euro, la productivité moyenne du travail, c’est à dire la valeur de la
production pour un million d’heuresœuvrées pendant l’année, a été 10 / 5 = 2. Si en 2001 on
a pu produire 10 milliards avec seulement 4, 9 millions d’heures, la productivité est de 10 / 4,
9 = 2, 04. Mais comme 2, 04 / 2 est égal à 1, 02, la hausse annuelle de la productivité a été de
2 %. A l’échelle nationale, une hausse de la productivité de 2, 5 % par an, double le niveau

2

de vie (PIB réel par tête) en 28 ans environ,mais seulement en 35 ans si le taux n’est que de
2 %.
Apparemment simples, la notion et sa mesure sont en fa it compliquées, techniques, et
les controverses méthodologiques sont actives. Les comparaisons entre production
(laquelle ?) et ressources (lesquelles ?) doivent se faire en volume, et non en valeurs
nominales, pour éviter que des évolutions de productivité ne traduisent, à la limite,que des
variations de prix. Il faut ensuite comparer, à deux dates, des productions et des ressources de
qualité égale ou équivalente, car on pourrait avoir une croissance de productivité zéro si entre
deux dates on obtenait les mêmes volumes, avec une amélioration de qualité. Si l’on raisonne
sur des agrégats (productivité nationale, sectorielle..) il faut définir des pondérationsconvenables des composantes, et pouvoir additionner les productivités partielles. Il faut aussi
calculer les «services » du capital, en fonction du coût du capital, et ceux du travail (v.
Jorgenson) etc.
Les notions les plus usuelles sont la productivité du travail et la productivité du
capital. Mais d’autres facteurs de productivité interviennent: 1) mentalités économiques et
sociales, découverte...
tracking img