Enquete socio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1368 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Béatrice Milard

Document n°1 : Quelle(s) méthode(s) pour quelles(s) recherche(s) ?

1) Rappel des principales méthodes en sociologie, leurs intérêts et limites respectifs.

L’observation[1] fait partie des méthodes dites qualitatives. Proche de la démarche ethnologique, elle consiste à aller longuement sur un terrain en vue d’observer (en y participant directement ou pas) une situationsociale particulière pour en comprendre les nuances et la complexité. Elle peut être réitérée (plusieurs fois sur le même terrain) ou dupliquée (sur des terrains différents en vue de les comparer). Elle permet d’avoir accès aux pratiques « en train de se faire » et donc de dépasser en partie le problème de la reconstruction que produit inévitablement la narration des pratiques par les acteurs.Par contre, elle présente l’inconvénient de saisir les subjectivités uniquement quand elles s’expriment au cours de la situation observée et de ne pas appréhender les dynamiques historiques sur un temps plus long.

Les entretiens[2] font aussi partie des méthodes dites qualitatives. Il s’agit de recueillir l’expérience objective et/ou subjective d’un acteur concernant son parcours (entretienbiographique) ou une sphère de sa vie sociale ou familiale (son travail, sa santé…). Les entretiens sont menés sur une population qui peut être homogène si l’enjeu est de comparer les expériences ou hétérogène (partiellement ou totalement) s’il s’agit de comprendre un « milieu » avec des acteurs multiples. L’entretien peut être non directif (avec seulement une « consigne de départ ») ou semi-directif(avec un « guide d’entretien »), ce qui a également une incidence sur la comparabilité des entretiens. L’entretien n’a habituellement lieu qu’une fois mais on trouve des études qui multiplient les entretiens avec la même personne[3]. L’intérêt de cette méthode tient dans la dimension compréhensive qu’elle privilégie mais qui constitue également ses limites, à savoir la survalorisation potentielledu discours, le problème de la reconstruction des récits rétrospectifs, la nécessité de la confiance enquêteur-enquêté...

Le questionnaire[4] est la méthode quantitative la plus utilisée en sociologie. Il s’agit de recueillir auprès d’un échantillon de personnes des réponses à un certain nombre de questions. La population est forcément homogène (selon certains critères à définir) dans lamesure où les réponses sont destinées à être transformées en variables dont on testera, à l’aide des outils statistiques, les particularités et les liens. L’intérêt de cette méthode est qu’elle peut porter sur les phénomènes de grande ampleur, touchant des masses de population importantes et qu’elle permet de mettre en avant des régularités invisibles à une échelle plus restreinte. Ses inconvénientsrésident dans son caractère réducteur dû aux questions du questionnaire qui sont forcément simples (comparées aux échanges lors d’entretiens) ainsi qu’au risque de réification des catégories produites par l’usage de l’outil statistique.

L’analyse des données ou documents d’archive peut ressortir des méthodes quantitatives quand les archives sont, par exemple, des statistiques publiques, maiselle peut être qualitative quand ce sont des textes, des images ou des sons qui sont archivés. Cette méthode est souvent utilisée en sociologie (même si c’est parfois de manière périphérique). Les données ou les documents donnent lieu à des analyses en fonction de leur nature quantitative ou qualitative, et donc des résultats statistiques ou des analyses de contenu. Réunissant des matériaux sousforme de corpus, cette méthode présente l’avantage de pouvoir appréhender l’objet dans sa dimension historique mais a pour principal inconvénient d’être tributaire des politiques d’archivage des données et documents.

2) Présentation, à l’aide d’un tableau synoptique, de la mise en œuvre et la complémentarité des méthodes.

Cette présentation des différentes méthodes en sociologie...
tracking img