Entrepreneuriat et developpement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1819 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Tous les milieux sont-ils innovants ? |
Table-ronde avec A. Bailly (Université de Genève), J. Renard (Université de Nantes), F. Auriac (Université de Montpellier, GIP Reclus), R. Marconis (Université de Toulouse, A.P.H.G.) |
| Contenus | |
 Qu'est-ce qu'un milieu, innovant ? A. Bailly
C'est le concept de milieu qui permet le mieux de rendre compte de l'innovation. En effet il se définitcomme un espace géographique qui a deux caractéristiques : un environnement spécifique qui le différencie des autres et une cohérence dans son fonctionnement. Y sont attachés: |
* Un groupe d'acteurs ( entreprises, collectivités, centre universitaires de formation) conscients à la fois de la spécificité du milieu et également disposés à lui donner une dynamique dans une logique de compétition; * Un ensemble d'infrastructures qualifiées de "modernes", ou, au moins, à jour ; * La présence d'interactions externes et de coopérations internes ; * La faculté d'adaptation, conçue comme la compétence à développer des solutions nouvelles et originales lorsque l'environnement change ( par ex. avec la mondialisation ). 

On le voit, le milieu innovateur est celui qui met l'accent sur lavariété des interactions (endogènes et exogènes) et sur leurs dynamiques comme éléments essentiels du changement. Cette définition peut-être validée en convoquant des cas très différents, comme ceux qui suivent : |
Le Choletais, J. Renard. 
Cet exemple, autour de 15 cantons de la Vendée " chouanne ", regroupe 400 entreprises sur 120 communes, la plupart rurales, et, où pourtant, l'emploi est à50 % industriel. L'image traditionnelle d'une industrie textile fortement féminisée et sous-qualifiée, reposant sur la cordonnerie, doit y être relativisée. En effet, à la fin des aides induites par les accords Borotra en 1978, la région a su s'adapter et anticiper les changements, par exemple en développant un pôle "habillement enfant" avec ses produits dérivés (jeux, jouets, livres...).Peuvent être avancées pour caractériser ce milieu: |
* Une forte cohésion sociale antérieure à la Révolution et manifestée aujourd'hui dans les sources du "Puy du fou". On peut parler d'une morale libérale, de petits entrepreneurs inventifs, qui savent passer du talon de chaussure à la coque en plastique pour la quasi-totalité des tondeuses à gazon japonaises. Beaucoup de petits producteurs venusdu textile ont ainsi diversifié leur production: feutre pour les capots automobiles, sellerie de luxe pour une grande partie des berlines de luxe allemandes. La firme Tarot est passée du plastique pour la chaussure et l'habillement aux utilisations de ce matériau dans la construction mécanique et les cadrans pour l'automobile… * Une forte densité d'entreprises qui explique une capacité deréaction et de diversification très rapide. C'est cette densité qui a permis, par exemple, l'implantation du Lycée professionnel de la mode ou l'Ecole du design industriel, à Nantes, qui placent la région dans une situation plus favorable au niveau de la réactivité face à la "globalisation |
Le rôle de l'état et des atouts locaux, à travers les exemples de Grenoble, Montpellier, Toulouse et Nice. F.Auriac, R. Marconis
Pour évoquer la tradition locale, il faut rappeler également le rôle des élites (grandes figures scientifiques), celui de la politique (élus locaux ayant un poids national, mais aussi présence de syndicats, partis ou organisations représentatives développées )… ce qu'on peut résumer dans les thèmes suivants: le système technico-scientifique, l'intégration aux différenteséchelles, les réseaux (politiques, scientifiques…). |
* Grenoble, a fondé son développement actuel sur l'électricité et l'électronique. Elle jouissait d'une tradition artisanale (la ganterie) liée à un effet d'entraînement par la proximité des centres industriels du royaume de Piémont-Sardaigne. La présence d'un tissu industriel de PME-PMI, soutenues par l'externalisation d'activités des grands...
tracking img