Esprit de contradiction, satire, ironie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3622 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La question qui nous concerne est : est-ce qu'il s'agit bien d'outils de réflexion & de distance critique ? Dans un premier temps nous pouvons dire qu'en effet ils apportent bien une réflexion sur un sujet, mais dans un deuxième temps nous allons voir que ces moyens ne sont pas toujours efficaces. Il existe aussi d'autre moyen d'amener à une réflexion.

L'esprit de contradiction, l'ironie, lasatire & le rire nécessitent tous un début de réflexion, mais de manières différentes. Ils procèdent en effet à un jugement implicite.

Tout d'abord l'esprit de contradiction, comme son nom l'indique il s'agit de contredire sans cesse les autres. Il y a donc une opposition de 2 idées : celle de celui qui veut contredire & celle annoncé par l'autre personne. Toute contradiction suppose prise encompte de l'opinion de l'autre, celui qui a été conduit à rejeter spontanément cherchera à comprendre, analyser, justifier ses refus réactionnels. Il entrainera l'utilisation d'un registre polémique, cherchant à refuser ou réfuter le discours d'autrui, en cherchant à le discréditer. Lorsqu'on contredit quelqu'un on est alors dans la nécessité de justifier notre point de vue, il faut donc réfléchir àla question du désaccord pour apporter un avancement. Quelqu'un qui raisonne va souvent faire apparaître une divergence entre sa pensée & celle d'un autre, on ne peut pas tous penser de la même manière. « Mettez un peu de logique dans votre conversation, vous passerez pour un esprit de contradiction" a dit Pierre Baillargeon, romancier & traducteur français. Puisqu'il y a la présence de 2 idéesnon identiques cela amène forcément à une prise de distance par rapport au sujet. L'opposition entre les deux va faire qu'on en peut pas dire en boucle « moi j'ai raison & toi tu as tort », pour qu'il y ait un dénouement il faudra avancer des arguments qui défendront notre point de vue afin de le faire accepter de l'autre. Plusieurs auteurs vont d'ailleurs utiliser les arguments de leurs''adversaires'' afin de les ridiculiser en prouvant qu'ils sont contradictoires avec la logique ou la réalité, & donc ainsi leur propre pensée passera comme meilleure & plus réfléchie. C'est par exemple ce que fait Bettelheim dans l'extrait Pourquoi les contes sont-ils mis à l'index ? De Psychanalyse des contes de fées, il va contredire à chaque fois les idées préconçues que les parents ont des contes afinde mettre en valeur sa propre façon de voir les choses. Socrate utilise une méthode semblable : ses discours sont basés sur ce même principe d'opposition : d'un côté Socrate qui a une idée et de l'autre une personne qui est toujours convaincu du contraire. Et cette contradiction est l'origine même du dialogue, qui est la source de la pensée et de la réflexion. Il n'existe pas d'idée sansopposition, en effet pour trouver la vérité il faut au moins avoir deux choix, sinon plus, car s'il n'y avait toujours qu'une solution il n'y aurait plus alors de réflexion à mener. Dans le texte du Ménon, Socrate dit que pour penser il faut une opposition, une contradiction entre deux éléments. C'est ce qui permet de faire avancer la réflexion toujours plus loin. Ainsi il y a un bon usage de lacontradiction, puisque toute pensée est par nécessité fondée sur une opposition. Utiliser la contradiction à bon escient n'a donc pas vraiment d'importance, puisque l'essentiel c'est qu'elle existe. Un proverbe chinois dit « la vérité est le point d'équilibre de deux contradictions ». Mais d'autres outils que la contradiction sont utiliser, particulièrement la satire & l'ironie, assez semblables.D'autres auteurs, notamment Molière vont préférer user de la satire, en effet on s'aperçoit bien que dans ses pièces il y a la présence d'une critique envers les défauts & les mœurs de ses concitoyens de l'époque. La satire entraine l'utilisation de nombreux sous-entendus, d'allusions, elle est une manière d’interroger en simulant l’ignorance. Son utilisation est destinée à mettre en lumière un...
tracking img