Essai

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
■ Conseils pour bien démarrer
• Le corpus documentaire et le sujet proposés ne semblent pas de nature à désorienter le candidat. Les questions sont accessibles, si ce n’est la quatrième qui est assez ambiguë : attend-on du candidat qu’il reste dans le cadre du sujet ou qu’il en sorte ? Sur ce point, voir la position retenue dans ce corrigé. • Par ailleurs, le candidat doit être attentif à lademande manifestée dans les questions. Dans la première question, il faut décrire ET expliquer, dans la deuxième, cerner une évolution ET des conséquences,… • Concernant l’utilisation des documents iconographiques, le candidat doit se montrer vigilant quant à la prise d’indices : sur la photo du document 5, l’existence d’un bassin à bois récemment remblayé témoigne de l’évolution des installationsportuaires et de la quête d’espace dans les ports d’Asie. • Il convient de bien veiller à rester dans le champ de la géographie, à ne pas tomber dans une synthèse qui serait purement économique. • Enfin, la deuxième partie ne saurait oublier, et c’est une manière de prolonger le propos précédent, que les littoraux d’Asie orientale, s’ils sont évidemment tournés vers l’extérieur, sont devenus lepoint de départ d’une conquête économique de l’intérieur, d’un « front pionnier » qui s’éloigne des côtes ou conquiert de nouveaux espaces : c’est vrai en Chine comme au Japon. Il faut donc, là, élargir votre réponse à vos connaissances personnelles. Les mots clés : économie extravertie ; économie d’échelle ; flux ; fonction portuaire ; littoralisation ; mondialisation ; terre-plein artificiel ;urbanisation.

■ Étude de l’ensemble documentaire
PREMIÈRE PARTIE

m 1. Une description de l’organisation des grands ports d’Asie orientale amène à mettre d’abord en avant la taille et la complexité de ces ports, ainsi que les marques de leur évolution. • Cette organisation comprend des éléments strictement portuaires variés : port pétrolier, bassin à bois, ports pour conteneurs, bassins outerminaux non spécialisés,… S’y ajoutent d’autres structures : zones industrielles, équipements de services, bureaux, zones de commerce
©HATIER

libres de taxes (zones franches) et, bien sûr, infrastructures de transport (routes ou autoroutes, échangeurs, ponts,…). Ces aménagements, pour partie, ont été gagnés sur la mer et parfois s’étendent à des pays voisins (Singapour). • Cette organisationcomplexe, pouvant même paraître désordonnée, résulte d’une adaptation incessante de ces ports à la croissance du trafic, à l’évolution de la structure de ce trafic, à la spécialisation des flux qui doivent être traités séparément. Il faut sans cesse ajouter de nouveaux bassins (quand ce n’est pas draguer les anciens, comme à Singapour), construire les nouvelles voies terrestres qui y mènent, tenircompte de l’évolution des transports : la conteneurisation avait, en son temps, bouleversé les aménagements portuaires. Il faut pouvoir accueillir pétroliers, vraquiers et autres navires spécialisés, et assurer des temps de chargementdéchargement assez courts. Il faut aussi implanter toutes sortes de services, et donc prévoir bureaux et autres installations, notamment pour les industries soucieusesd’être à proximité des facilités portuaires. • Tout cela est consommateur d’espace : les ports doivent donc s’étendre, plus ou moins facilement. Quand l’espace national est restreint (Singapour), la solution passe par une internationalisation de l’espace portuaire : extension en Indonésie. Lorsque l’espace impose d’autres contraintes physiques, comme au Japon, la solution passe alors par un gain deplace sur la mer : polders, îles artificielles, terre-pleins. m 2. Les espaces littoraux d’Asie orientale connaissent un développement très important de leurs activités portuaires, industrielles et de services. Cette évolution positive des activités a comme conséquence la consommation d’espace. Même en organisant au mieux l’existant, il faut recourir à de nouvelles extensions. Peu à peu, les...
tracking img