Etude de cas

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5331 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Présentation du secteur

Le Maroc a constitué depuis longtemps un champ d’attraction des investisseurs étranger, puisque le marché intérieur conserve un potentiel de croissance qui fait flamber les actions des opérateurs internationaux.

Le secteur du ciment n’est pas exclut de cette réalité, en revanche on constate une consommation de ciment très faible par rapport aux autres PVD(la Tunisie par exemple), ainsi qu’un grand déficit en infrastructures

La naissance du marché du ciment s’est déroulée sous le régime du protectorat. En effet, l’année 1913 a vu la création de la première unité de production de ciment chaux et matériaux de construction sous la dénomination le PALMIER dont la capacité de production était de l’ordre de 10000 t/an.

Par ailleurs,le marché Marocain de ciment a une caractéristique fondamentale qui consiste dans le fait que presque toutes les cimenteries opérantes au Maroc sont des filiales de groupes internationaux tel que HOLDERBANK, LAFARGE… Cette prise de contrôle de l’industrie du ciment par les groupes internationaux ne date pas d’hier. En effet, dés 1913 le groupe LAFARGE prend une participation importante dans lasociété palmier, chose qui a permis de doubler sa production au terme de quatre années.

En 1952, une nouvelle unité voit le jour société des ciments d’Agadir dont la capacité de production s’élevait à 60000 t/an et qui a connu par la suite de multiple augmentation pour atteindre en 1986 le niveau de 10000t/an.

Par la suite plusieurs cimenteries ont vu le jour dans différentes régionsdu royaume, telle la cimenterie CADEM à Méknès, la cimenterie CIMENTOS de TANGER, la cimenterie TAMOUDA MARROQUI à Tétouan. La région de Marrakech s’est elle aussi dotée de la cimenterie ASMAR, à Témara s’est implantée la cimenterie ASMENT.

L’année 1976 a vu naître la cimenterie CIOR (Holcim actuellement). Dans la région d’Oujda avec une capacité de production de 120000 t/an. L’arrivéede nouveaux opérateurs sur le marché du ciment ne s’arrête pas à ce niveau. En effet, en 1983 naquit la cimenterie CINOUCA à Casablanca, sa production était de 1200000 t/an.

Toutefois, le marché du ciment a connu une vague de concentration et d’absorption qui a confirmé et accentué le contrôle du secteur par les groupes internationaux qui sont désormais les principaux opérateurs sur cemarché,

Groupe SIMPOR

Historique

 
1976 : Lancement du projet Asment Témara avec une capacité annuelle de production de 640.000 tonnes de ciment.
   
1979 : Mise en service de l'usine.
   
1986 : La combustion au fuel est remplacée par la combustion au charbon et au coke de pétrole.
Un atelier de broyage de charbon est mis enplace.
   
1989 : Acquisition d'un concasseur primaire de 800 tonnes/heure anticipant le projet d'extension de l'usine.
   
1996 : Le Groupe Laraqui cède ses parts au Cimentier Portugais Cimpor qui prend le contrôle d'Asment Témara.
   
1998 : Le Président de la République Portugaise, Monsieur Jorge Sampaio, donne le coup d'envoi de la 1ère phase duprojet de doublement de la capacité de production de l'usine lors de sa visite du 15 mai.
En cette même occasion, le broyeur à ciment n°2 est inauguré.
 
2000 : Achèvement de la première phase du projet d'extension de l'usine : la capacité annuelle de production passe de 640.000 à 820.000 tonnes de ciment.
 
2003 : A venir : deuxième phase d'extension del'usine. La capacité de production annuelle devrait ainsi être portée à 1,2 millions de tonnes de ciment.

Présentation

CIMENTO DE PORTUGAL ou CIMPOR est un des plus grand groupes industriels de Portugal et le leader du secteur cimentier dans son pays il et présent sur le marché du ciment de béton prêt a l’emploi de la préfabrication des agrégats et des mortiers secs ce groupe...
tracking img