Eur/usd(10/20)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1205 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Évolution de la parité du dollars US par rapport à l'euro
de septembre 2009 à mars 2010

Depuis sa mise en circulation en 1999, l'euro a une valeur fluctuante par rapport au dollar (cf. annexe 1). Ceci est du au système de changes flottants mis en place après l'abandon des accords de Bretton Woods. Le couple EUR/USD représente le taux de change de l'euro face au dollar. Nous allons ici nousintéresser à l'évolution de cette parité de septembre 2009 à mars 2010 (cf. annexe 2), que nous pouvons diviser en 4 phases.

1.Une tendance à la hausse se dessine de septembre à début décembre, l'EUR/USD a une progression en dent de scie:
Début septembre 2009 l'euro cote à 1,43$. Les annonces du FOMC concernant le maintien du taux faible, compris entre 0 et 0,25%, malgré l'annonce d'un retourde la croissance pour le second semestre 2009 aux US, qui se situe toujours dans une économie fragile font que le dollar se déprécie. Les investisseurs sont confortés et permettent au couple EUR/USD de se diriger vers les 1,47$. La tendance se confirme le 23 septembre grâce à la reprise économique mondiale. De plus, l'annonce de M. Bernanke affirmant que la récession est terminée sur le plantechnique, et le maintien des taux profite toujours à l'euro.
Début octobre, les investisseurs incertains sur la reprise économique ont conduit l'EUR/USD tantôt à la hausse tantôt à la baisse. L'euro va coter dans les 1,45$ le premier du mois, puis va s'apprécier de nouveau grâce aux marchés des actions aux États-Unis. L'euro repasse alors la barre des 1,47 dollars. Le 8 octobre, le président de laFed annonce qu'ils sont prêts à remonter les taux, et en Europe, le président de la BCE estime qu'il est dangereux que l'euro soit trop fort. La réaction immédiate sur le Forex, les carry trade sont menacées: l'euro perd de sa valeur dans la journée.
L'euro continue cependant sa phase d'appréciation, les bons résultats des entreprises rassurent les investisseurs et leur appétit pour le risquecontinu d'augmenter. L'euro passe le 22 octobre la barre des 1,5$, seuil qu'il n'avait pas atteint depuis 14 mois.
Fin octobre, les mauvais chiffres de la consommation US et des entreprises ont fait chuter les places boursières et impactent le Forex, les investisseurs se tournent vers des valeurs moins risquées telles que le dollar, l'EUR/USD redescend à 1,478. Vers la mi-novembre, le dollars'apprécie suite aux déclarations du secrétaire au Trésor américain qui a déclaré qu'un dollar fort était dans l'intérêt des États-Unis, et que les chiffres de l'économie globale induisaient une reprise. Ce qui laisse les investisseurs supposer une hausse du taux d'intérêt US, le cours atteint 1,486$.
Peu après la tendance s'inverse pour l'euro, vers le 25 novembre il repasse au dessus des1,50$.Début décembre, l'euro atteint son plus haut seuil depuis plusieurs mois, et cote 1,512$.

2.Une tendance à la baisse en décembre:
Les chiffres de l'emploi américain sont bons et renforcent le dollar, l'euro baisse depuis le 3 décembre pour atteindre le 18 décembre 1,4337$. Cette baisse est aussi due aux notes assez basses révélées par les agences de notation pour la Grèce. En effet lesinstitutions politiques grecques souffrent d'un manque de crédibilité, et la dette de l'état est mise en avant. Le dollar profite de son statut de valeur refuge.

3.Une phase de stabilisation:
Fin décembre les marchés boursiers en bonne situation font que les investisseurs en profitent pour acheter des actifs risqués, plus rentables. Ce qui relance l'euro aux alentours de 1,44$. Début 2010, les bonschiffres du secteur manufacturier pour l'Europe font que les investisseurs sont confiants pour la reprise économique. Ajouté à ça, le nombre d'analystes qui estiment que la Fed augmentera ses taux a diminué. Les carry trade donnent un regain à l'euro qui cote à 1,456 le 13 janvier.

4.La tendance à la baisse continue:
A partir du 13 janvier les devises sans risques s'apprécient. L'euro subit le...
tracking img