Examen clinique en stomatologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5159 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ENCYCLOPÉDIE MÉDICO-CHIRURGICALE 22-010-A-10

22-010-A-10

Examen clinique en stomatologie
É Maladière F Bado JP Meningaud
R é s u m é. – Si, étymologiquement, la stomatologie vise à l’examen buccal, celui-ci ne peut être isolé et nécessite bien souvent une étude complémentaire cervicofaciale ou générale. Comme pour tout examen clinique, il repose principalement sur l’inspection et lapalpation, et impose de bonnes connaissances médicales. Les particularités régionales font appel, dans un premier temps, à un rappel d’anatomie topographique. Sont ensuite présentés le déroulement de cet examen clinique puis un examen plus détaillé selon les régions anatomiques

Introduction
À certains constats que l’on peut faire en présence d’un consultant nanti d’un dossier d’« images » parfoisconfortable, la question du bien-fondé d’un article sur l’examen clinique est clairement posée. Il est pourtant bien déroutant de noter que, maintes fois, le diagnostic s’impose à l’issue d’un examen clinique bien conduit, relayé ou non par un simple examen complémentaire, telle une image radiographique. Il est même confondant qu’un patient puisse s’étonner de l’examen clinique que l’on entreprendavant même de consulter l’imagerie, constituée non sans peine et sans laquelle, semble-t-il, il est impossible à qui que ce soit de se prononcer. Comme dans toutes les autres disciplines médicales, un examen clinique rigoureux est de bonne pratique, devant aider à la démarche diagnostique. Cet examen méthodique comprend un interrogatoire, qui décrit les symptômes ou signes fonctionnels (la douleurest sans nul doute le signe d’appel le plus fréquent), les signes généraux tels que la fièvre, une variation de poids, une fatigue, et enfin la recherche des antécédents personnels et familiaux. L’examen proprement dit dépiste les signes physiques au moyen de l’inspection, de la palpation, sans omettre la percussion, en particulier en matière odontologique, et l’auscultation, parfois surprenantelorsqu’elle détecte un souffle vasculaire. La prescription d’une investigation complémentaire ne peut se faire qu’avec discernement et au terme de cet examen clinique. Le terme « clinique » dérivant du grec kline, qui signifie « lit », l’examen clinique est par définition celui qui se pratique au chevet du malade et, par extension dans notre spécialité au fauteuil, sans l’aide de moyens delaboratoire. D’autre part, la stomatologie, issue du grec stoma et logos signifiant respectivement « bouche » et « discours », désigne la spécialité médicale consacrée à l’étude de la bouche et de ses annexes à l’état normal ou pathologique. Cette discipline, introduite en 1868, a été longtemps caractérisée par une double orientation : la stomatologie en tant que spécialité médicale et l’odontologies’intéressant plus particulièrement aux techniques dentaires et prothétiques [2]. Il est admis par tous que la stomatologie, dont la spécificité est la cavité buccale, se préoccupe plus largement de toute la sphère cervicomaxillofaciale. Elle correspond à une branche de la médecine et ne peut se concevoir sans connaissances générales. À partir de cette notion,

l’examen clinique en stomatologie comprendsystématiquement un temps endobuccal, un temps exobuccal ou cervicofacial et, le cas échéant, un examen somatique général. Cet exposé vise à présenter une ligne de conduite méthodique, nécessaire pour diriger un examen clinique standard. Il n’aborde pas d’analyses plus fines propres aux différentes orientations de la spécialité (orthopédie dentofaciale, odontologie, chirurgie maxillofaciale...). Unrappel d’anatomie topographique est présenté en préambule pour aborder la conduite d’ensemble de l’examen, puis sont indiquées les particularités liées à chaque région anatomique susceptible d’être intéressée.

Rappel d’anatomie topographique
En pratique quotidienne, le stomatologiste est souvent amené à réaliser un examen cervicofacial de la ligne d’implantation des cheveux jusqu’aux...
tracking img