Externalisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1541 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PLAN DU PROJET DE MEMOIRE

1. PROBLEMATIQUE
2. JUSTIFICATION DU CHOIX DU THEME
3. QUESTION DE RECHERCHE
• Question générale de recherche
• Questions spécifiques de recherches
4. OBJECTIFS DE LA RECHERCHE
• Objectif général
• Objectifs spécifiques
5. HYPOTHESES
6. METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE
• Champs d’étude
• Les outils de collecte de données
• Les outils de traitements de données7. BIBLIOGRAPHIE

1. PROBLEMATIQUE
Dans un environnement hostile et mouvementé, en continuelle mutation, les entreprises tendent à être plus flexibles et souples. Cette finalité ne peut s'acquérir que par l'entremise d'une stratégie permettant de réduire les couts, et de se concentrer sur le cœur du métier. Dans cette optique, l'externalisation s'impose comme une stratégie innovante quipermet à l'entreprise de s'adapter à son contexte et de contrer la concurrence. Toutefois l'instauration d'un projet d'externalisation peut s'accompagner de plusieurs risques, d'une part organisationnels, en l'occurrence la perte du contrôle sur l'activité externalisée, la défaillance des coûts..., d'autres parts des impacts négatifs sur les emplois et les carrières.
L'externalisation date de trèslongtemps, en effet depuis que les entreprises ont procédé à des opérations d'arbitrage entre l'intégration par hiérarchie et l'intégration par marché que les prémisses de l'externalisation sont apparus. Ainsi, la première opération d'externalisation a vu la lumière à l'époque des souverains espagnols Ferdinand et Isabella quant ces derniers ont confié à Christophe Colomb la mission de découvrirle nouveau monde. Toutefois l'apparition de l'externalisation en tant qu'opération réglementée n'a été observée qu'à partir du 20ème siècle où la diligence à été fortement entreprise dans la gestion municipale aux USA. Dans le domaine de l'entreprise l'externalisation a débuté aux années 1980 où elle a porté dans un premier temps sur des activités à faible valeur ajoutée (nettoyage ; jardinage ;gardiennage) avant de toucher des activités plus consistantes (gestion du parc auto ; informatique) comme les opérations d'externalisation de nos jours.
L’Externalisation des RH progresse. D’abord adoptée par les grands groupes anglo-saxons, puis français, elle arrive aujourd’hui à maturité notamment auprès des PME.
Longtemps apparenté à de la sous traitance, le phénomène d’externalisationest un phénomène complexe et varié, il connait toutefois une croissance continue depuis plusieurs années. Les dirigeants découvrent l’intérêt du « flexible » par rapport à celui de la « taille ». Les sociétés performantes aujourd’hui ne sont pas les plus grandes ou les plus petites mais les plus rapides. Chacun peut donc désormais créer cet avantage car la quête de la rapidité passe bien entendupar une volonté du management, mais aussi par une capacité de l’organisation à créer, déplacer et modifier des processus à tout niveau. Effectivement, la tendance actuelle des organisations à s’interroger entre autres sur leur cœur de compétences les pousse à développer des stratégies d’externalisation pour l’ensemble des fonctions, même celles jugées les plus spécifiques. Ainsi, on est passé enquelques années de l’externalisation des fonctions spécifiques comme le nettoyage ou la restauration à des fonctions plus stratégiques telles que le développement, la recherche et les ressources humaines. Les entreprises sont donc de plus en plus nombreuses à avoir besoin de prestations de conseil et recourir aux prestataires extérieurs pour gérer leur évolution et leur progression.
Pourtant, Al’heure où l’on entend dans toutes les bouches qu’il faut remettre l’homme au cœur de l’entreprise, la notion «d’externalisation RH» résonne comme un paradoxe ; c’est un euphémisme ! Il faut dire surtout qu’il ne dit pas vraiment ce qu’il recouvre : comme s’il s’agissait d’externaliser les Ressources Humaines ! C’est un non sens ! Pour saisir en profondeur ce dont il s’agit aujourd’hui, il faut...
tracking img