Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Faut-il vivre comme si nous ne devions jamais mourir ? Voilà encore une question que je n’aurais pas eu l’idée de me poser. Mais existe-t-elle au moins une question originale que j’aurais eu seull’idée de poser, et qui me caractériserait ? Non ? Alors, si je ne trouve rien d’exceptionnellement original en moi, tout se passe comme si je n’existais pas. Et après ma mort, tout au moins pour moi, toutse passera comme si je n’avais jamais existé. Or justement, je suis tombé fortuitement sur cette citation dont j’ignore l’auteur : « Le Bien, tu peux l'atteindre, c'est de n'être plus, bientôt. Maisle Souverain Bien, tu ne l'atteindras jamais, c'est de n'avoir jamais été. »

Mais la question initiale comporte une redondance : le devoir de « nous ne devions jamais » me semble pondérer lacontrainte du falloir de « faut-il ». C’est est trop ! Alors comme ça, la contrainte morale devra me poursuivre jusque dans la mort ? Pour une fois que la question de mourir était susceptible de m’épargnerles nécessités, voilà que la contrainte semble réapparaître même lorsqu’il est question de m’éclipser ! Alors si je devais m’abandonner dans un dernier soupir, plus question de devoir moral pour unefois…

Quand je veux mourir pour échapper aux contraintes de mes obligations, alors là, je suis forcé de vivre ; mais quand je veux vivre afin d’occasionner l’unique chance d’exister, alors là, jesuis forcé de mourir : comment suis-je si mal adapté aux situations ! Si je me crois mortel, je désire l’éternité, mais si j’apprends que je suis éternel, alors je veux mourir…

Allons bon, puisque lacrainte de mourir réapparaît de générations en générations, alors la peur de mourir serait éternelle ? Avec la crainte de trépasser, je n’oserais pas m’engager dans quelque projet, je serais astreintà vivre au jour la journée, sans rien pouvoir espérer d’autre que ce qu’il advient au moment présent. Un crédit immobilier sur vingt ans, « car quand on aime on a toujours vingt ans » (sic),...
tracking img