Fiche de lecture : histoire et cinéma

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3039 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture : Histoire et Cinéma

Thomas Wieder : Les sorcières de Hollywood. Chasse aux rouges et listes noires.

Thomas Wieder est normalien et agrégé d'histoire, il enseigne à l'École normale supérieure de Cachan. Les sorcières d’Hollywood est son premier ouvrage. Il le publie en 2006.
Cet ouvrage suit un plan chronologique bien précis puisqu’il évoque cette chasse aux rouges desannées 1939 au années 1960. Dans sa relation entre histoire et cinéma, Thomas Wieder tente de retracer à travers un bon nombre d’exemples ce qui se passa à Hollywood durant cette période sombre du cinéma. Dans cet ouvrage, l’auteur arrive à mêler l’influence politique que subissent les Etats-Unis durant cette période tout en rappelant l’incidence que connut le cinéma hollywoodien.
Dans un premiertemps, pour cette fiche de lecture, il sera question de faire un résumer de l’ouvrage de Wieder pour ainsi voir en quoi l’œuvre s’attache à rendre chronologiquement les faits qui mêlent l’anticommunisme et le cinéma hollywoodien des années 40/60.
Dans un second temps, il sera plutôt question de reprendre certains arguments de Wieder et de les confronter entre eux pour montrer une manipulation del’information de la part de la Commission des activités antiaméricaines et le double jeu forcé de certains acteurs d’Hollywood en ces temps incertains.
Enfin pour terminer nous nous pencherons sur l’exemple du film de Sydney Pollack, The way we were qui fut postérieur à cette période mais qui montre bien l’impact de cette chasse aux rouges.

Dans son prologue Wieder nous fait déjà comprendrequ’il règne une atmosphère d’injustice, de force et de mémoire entêtante du passé lorsqu’il s’agit de cette période du cinéma hollywoodien. Il commence d’ailleurs par raconter le non-retour du cinéaste/acteur Charlie Chaplin qui après une carrière victorieuse au Etats-Unis n’y pénétrera plus jamais. Ironie du sort, Charlie Chaplin ne fut jamais membre du parti communiste.
C’est sur un fond de guerrefroide imminente et avec l’entrée de l’URSS dans la seconde guerre mondiale que les Etats-Unis commencent à voir d’un mauvais œil le communisme et surtout la propagande que ces détracteurs peuvent insuffler au cinéma hollywoodien.
Dès 1939, la Commission des activités antiaméricaines menée de front par Martin Dies jr, démocrate du Texas et anticommuniste notoire lance une première attaque sur lecinéma hollywoodien. Cette commission arbore un titre plutôt énigmatique puisqu’il ne permet pas de savoir exactement ce que ses représentants sont capable de faire. Charlie Chaplin déclarera que cette commission a un « titre malhonnête », « assez élastique pour permettre d’étouffer la voix de tout citoyen américain dont l’opinion n’est pas celle de la majorité »[1].

C’est dans un climat detension que cette commission va arbitrairement commencer des interrogatoires se basant sur l’opinion politique de réalisateurs, scénaristes, producteurs ou encore acteurs d’Hollywood. Si Martin Dies jr part en chasse dès 1939, il faudra cependant attendre 1947 avant que la commission, mené désormais par John Parnell Thomas, interroge leurs premiers « rouges ». Ces entretiens sont constitués endeux groupes de témoins : les « amicaux » et les « inamicaux ».
Tout d’abord la commission entend les « amicaux » qui compte parmi eux des personnes comme Jack L Warner, Ayn Rand ou encore Louis B. Mayer. Ces témoins restent ferme quand à leur opinion politique, ils ne font pas partit du mouvement communiste et sont vindicatif envers celui-ci. Pour l’instant la délation ne fait pas partie desinterrogatoires. On retrouve parmi ces témoin l’acteur Gary Cooper qui assure qu’il a « refusé quelques scénarios parce qu’il pensait qu’ils étaient truffés d’idées communistes »[2]. Thomas Wieder s’appui alors sur de nombreuse sources postérieurs aux événements notamment des biographies de scénaristes ou d’acteurs qui relatent les faits de cette époque. C’est intéressant puisque cela montre la...
tracking img