Fiche le savon, francis ponge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (428 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE SAVON
in « Le Savon » (1947)
Francis Ponge

I. Le Savon, un objet et un poème vivants

a/ un objet largement humanisé
- humanisation commençant dès la première ligne : jubile, et qui seprolonge au long du poème, par les verbes dont il est sujet : meurt, bave, raconte.
- L’objet est doté d’un caractère bien particulier : elle ne se laisse pas faire, et en profite pour jouer (jeu) avecl’humain, par qui il ne se laisse pas dompter : il ne se laisse pas rouler par la nature
- L’auteur laisse presque le savon réciter le poème : bcp à dire à propos du savon, exactement tout ce qu’ilraconte
b/ un poème amusant
- le savon se présente ave plusieurs paragraphes en prose, de longueur différente, des contenus différents, une reprise du début de l’avant dernier paragraphe dans ledernier.
- Les trois premiers paragraphes s’amenuisent en longueur au fur et à mesure : usure, disparition du savon ?
- Vocabulaire vivant , dynamique : souples, explose, glisse. UN poème qui apparaîtpresque ludique (étoiles, humour très présent)
-
II. Une scène quotidienne, le lavage des mains, transformée

a/un appel aux sens
- scène du quotidien faite par automatisme redécouverte parl’appel aux sens :
- la vue : champ lexicaux de plaisir visuel : volumineuse, nacrée,
- le toucher : c’est presque une explosion de ce sens que l’on peut discerner : complaisantes, souples, glisse,tripoter, laisser rouler
- l’odorat et le gout : métaphore avec des « grappes de raisins parfumés »
b/une extrapolation de la scène
- le lavage de main prend une dimension immense : mot « magique »
-mousse : réaction volumineuse et nacrée : périphrase pour ajouter de l’emphase dans la situation
- les difficultés de l’humain avec le savons sont aussi extrapolées : le savon en devient un objetmalin qui se plait à filer entre les doigts des hommes.
- Le savon, au lieu de mousser et de s’user, raconte jusqu’à son épuisement.
- La mousse créée devient par deux gradations croissantes...
tracking img