Fiche philo le sujet

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1881 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Partie 1 : le sujet

- sujet renvoi a bcp de signification, qui renvoi a l’étymologie : qui signifie jeter sous
- en philosophie, l’idée de sujet va etre pensé comme une caractéristique humaine.
o Idee de soumission
o Idee d’action
Ce qui fait que l’homme est un homme c’est sa subjectivité

- le fait d’ajouter le suffixe « ité » transforme le substantifen qualité : on qualifie de subjectif ce qui peut se rapporter aux sentiments d’eetre soi meme, different de ce qui est objectif, ce qui se rattache a l’objet
- la subjectivité est la pensée avec tout ce quelle contient : volonté, sentiments, desirs … aspect psychologiques, contrairement au psychisme, idée propre a moi, individualiste
- l’art et l’autonomie sont superieur a lapassivité grace a la force de pensee du sujet mais passivité dans nos sentiments
- seul l’homme se definit en tant que sujet = etre pensant et agissant, la subjectivité fait de l’homme un etre a part
- - l’homme est caractérisé par la subjectivité est le resultat d’une evolution historique

- on ne nait pas sujet, il faut le devenir, tous les hommes sont capable de la devenir, mais celas’acquiere plus ou moins facilement

- on dit d’un individu qu’il est une personne des l’instant ou il est le sujet de sa vie

La conscience, autrui, l’insconcient

L’idée de conscience peut semblrer simple mais difficile d’en donbner une definition. Il y a differentes consciences.

I le sujet et la conscience :
1. seul le sujet peut etre conscient
- ereut-scientra : avec science ou savoir= condition qui permet de percevoir plus ou moins clairement les phenomenes = degres d’intensités differents
- niveau spontanée = intention immédiate, activation de noitre capacité intelecctuelle = etat de veille
- niveau reflexif = individu est en mesure de reflechir sur ce qu’il fait et sur ce a quoi il pense
- niveau reflechi = se penser elle-même
Selon alain, pour prendre conscience,il faut se diviser soi meme

= prendre conscience que l’on est conscient
- sujet = l’homme qui est capable de se penser en tant qu’un etre pensant grace a sa conscience. Cela va s’exprimer au travers de la subjectivité.
-> l’homme est caractérisé par cette specificité, il est le seul etre vivant a etre capable de se penser grace a la conscience qu’il a de lui-meme
- pascal, l’homme n’estqu’un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un roseau pensant » = manifeste de nos superiorités et cette capacité a nous penser est dramatique. L’homme est roseau ( etres naturel qui subit la puissance de l’univers mais qui a la capacités de penser, il est a part)
- mais comment s’assurer de la realité ? descartes s’interroge sur le fondement de la connaissance et a travers ca, il explorel’existence de la conscience de soi.

- differents types d’acces a la connaissance :
o nos sens
o imagination elaborer et acceder a une forme de conscience a travers les images mais cela depend aussi de notre experience
o conception
- selon descartes il faut prendre du recul sur ce que l’on croit savoir
o nos sens peuvent nous tromper
o ilpeuvent deformer la realité
o possibilité de se tromprer
- comment etre sur d’etre dans le vrai ? chez descartes le doute est hyperbolique ( s’applique a tous), methodologique ( rigueur) et provisoire ( plus de doute une fois retablit la verité)
Pour douter, il faut penser -> discour de la methode : « cogito ergo sum » je pense donc je suis, si je suis j’existe
- chez descartesle doute permet de decouvrir mon existence en tant qu’etre pensant = en ayant conscience d’etre un moi qui exprime la subjectivité de sa conscience a travers le « je »

2. l’influence des groupes sociaux sur la conscience
- penser par lui-même ne signifie pas que l’on pense de facon independante = resultat d’un determinisme social
- groupe social = structure constituer d’un...
tracking img