Finance islamique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7589 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA FINANCE ISLAMIQUE

INTRODUCTION

La religion musulmane englobe tous les aspects de la vie spirituelle comme de la vie sociale du croyant, instituant des principes aussi bien pour le rapport de l'homme à Dieu qu'en ce qui concerne ses rapports sociaux et notamment les transactions commerciales. Dans ce domaine, si le principe fondateur est celui de l'équité et de la transparence, Dieu aprescrit ou interdit dans le Coran certaines pratiques. C'est notamment le cas de l'interdiction du prêt à intérêt (Riba), dont la pratique différencie principalement le système bancaire international actuel du système bancaire islamique. Suite à la très forte augmentation du prix du pétrole ces dernières années, l’excès de liquidités en provenance des monarchies du Golfe a, en partie, afflué versles grandes places financières mondiales, suscitant ainsi un intérêt croissant pour ce système économique basé sur le Coran et la Sunna qu’est la finance islamique :

Date et lieu de la première apparition

Emergence de la première banque commerciale islamique Taille du marché à fin 2010

Taux de croissance annuel moyen au cours des 10 dernières années Distribution géographique

Au débutdes années 60 en Egypt (Mit Ghamr Savings Bank) et en Malaisie (Tabung Haji) Dubai Islamic Bank a été créée en 1975 à Dubai 700 milliards de dollars d’actifs des banques et compagnies d’assurance islamiques ; 900 milliards de dollars y compris les actifs horsbilan et les fonds conformes à la Charia Entre 10% et 30% en fonction des classes d’actifs 60% dans le golfe persique, 20% en Asie du sud, 20%dans le reste du monde

Partie 1 : fondements de la finance islamique

1. Principes de base la finance islamique
Qu'est-ce que l'usure?

L'usure, le prêt à intérêt consiste à prêter une somme d'argent à quelqu'un pour un temps donné, qu'il devra ensuite rembourser intégralement mais en payant en plus une somme que l'on nomme "intérêt" et qui représente une sorte de loyer versé pour la"location" de l'argent de prêté.

Dans le pensée occidentale, il existe traditionnellement une distinction entre "usure" et "prêt à intérêt", l'usure étant un prêt à un intérêt très fort. Dans la pensée musulmane il n'existe aucune distinction entre ces deux termes, ceux-ci recouvrant la même pratique.
La position de l'Islam sur le sujet du prêt à intérêt

A l'époque de la révélation coranique,la pratique du prêt à intérêt était très répandue dans la société arabe. La révélation coranique fût sans ambiguité au sujet de l'usure :

Ô croyants! Craignez Dieu; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part de Dieu et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vousne léserez personne, et vous ne serez point lésés. Coran, Sourate II, versets 278 et 279.

Ceux qui mangent [pratiquent] de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu'ils disent: "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt" Alors qu'Allah a

rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt.Coran, Sourate II, verset 275. On rapporte également cette parole de la bouche du Prophète Mohammed bénédiction et la paix): (sur lui la

"Dieu a maudit celui qui se nourrit d'usure, celui qui l'offre, celui qui en témoigne et celui qui en établit le contrat." Les savants musulmans ont déduit que le croyant musulman ne devait donc pas prêter son argent à intérêt, ni même avoir recours au prêt àintérêt. Devant l'apparition des nouvelles pratiques bancaires, au cours du XXe siècle, les savants musulmans se sont interrogés. En 1965, une commission de juristes musulmans venus de 36 pays s'est réunie en Egypte, à al-Azhar, afin de statuer sur la question de l'intérêt. Ils confirmèrent unanimement cette prohibition.

"en Islam, tout prêt à intérêt est prohibé, quel que soit son taux".

Des...
tracking img