Finance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1822 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Recommandations formulées dans le cadre des ateliers organisés durant le 3ème Forum International de la Finance à Alger (7 au 9 mai 2007)

Atelier1 – Financements structurés
Président : Dr Lhachemi Siagh Modérateur et rapporteur : Mr Said Boumaza

Partie 1
Au cours de cet atelier et suite à la présentation des différents types de financements (BOT, BOOT…), l’accent à été mis sur la capacitéinstallée de la place bancaire algérienne et ses limites dans le financement de ce type de projet capitalistique, ceci pour plusieurs raisons : • Limitation des crédits pour un seul opérateur à 25 % des fonds propres de la banque (dans le cadre des règles prudentielles) • Interdiction des financements extérieurs. Principales recommandations : • autoriser les financements extérieurs pour ce typede projets. • Recapitaliser les banques pour accroître leurs capacités de crédit.

Partie 2 – Capital Investissement
Les principales recommandations sont les suivantes : • Favoriser la transparence fiscale (éviter la double imposition) en supprimant les impôts pour les sociétés de capital investissement. • Compléter la loi n° 06-11 du 25 juin 2006 relative à la société de Capital Investissementpar les décrets d’application (dans les plus brefs délais). • Supprimer la contrainte qui oblige les sociétés de Capital Investissement à ne pas retirer leurs fonds avant une période de 5 ans (art 29). • Promotion de la Bourse comme meilleur moyen de sortie.

Partie 3 – Marché Obligataire
Rue du môle 24 – 1202 Genève – Suisse Tél : 0041 22 731 98 91 – Fax : 0041 22 731 98 92 E :suisse.contact@fif-alger.com – W : www.fif-alger.com

Les principales recommandations sont les suivantes : • Revoir l’article 104 de la loi sur la monnaie et le crédit, qui interdit aux banques et établissements financiers d’accorder des financements à ces filiales et de remplacer cette interdiction par un ratio qui limite cette intervention, et d’exclure les opérations entre institutions financières de cetteinterdiction. • Encourager les banques à développer le marché secondaire des valeurs mobilières • Eviter la spécialisation des banques (banque de niche), et favoriser l’émergence des banques universelles. • Compléter le code de commerce par une section relative au titre de créances négociables, en l’occurrence les billets de trésorerie. Autres recommandations : • Mettre en place les structuresnécessaires pour drainer les financements à long terme à travers les fonds de pension, les assurances vie, crédits hypothécaires…. • Encourager les entreprises à aller vers le marché des capitaux • Mettre l’accent sur la formation dans les nouveaux métiers de la finance • Mettre un terme au syndrome KHALIFA, qui a engendré une perte de confiance dans les établissements bancaires, et une certaineméfiance dans les opérateurs privés.

Atelier 2 – Privatisations
Président : Dr Dhafer Saidane Modérateur : Dr Benheddi Abdou Rapporteur : Dr Mahmoud Bouzelboudjen Les systèmes bancaires maghrébins ont connu de profondes mutations pendant les quatre dernières décennies du fait de plusieurs réformes financières visant la consolidation des capitaux des banques et le renforcement de la stabilité deleurs activités. Ces mutations sont en train de se traduire par des opérations de rapprochements entre les institutions financières aussi bien au niveau domestique qu’au niveau international. L’Algérie doit tirer les leçons des restructurations bancaires magrébines. Il est conseiller de : • Améliorer  la  diversification  du  portefeuille  des  banques  publiques.  Le  secteur  bancaire  algérien doit  se  défaire  de  la  domination  monopolistique  des  grandes  banques publiques qui gèrent plus de 80 % des dépôts et des actifs. A titre d’exemple,  la BEA dépend d’un seul client, la Sonatrach (Société Nationale pour la recherche, le  Transport  et de  la Commercialisation des  Hydrocarbures  en  Algérie)  qui  représente  plus de 75% de son produit net bancaire.  Rue du môle 24 – 1202...
tracking img