Flo's document

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3795 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Semestriel - n°4 - Automne-Hiver 2008

Bulletin de l’association de tourisme équitable et solidaire Culture Contact

Dossier de sensibilisation :
> Rencontre : Guadalupe Martinez Mendez > Témoignage : ce voyage nous a renvoyés à notre distance avec la nature > Point de vue : conforter le tissu économique rural

Sommaire

> Une asso pour ... un tourisme conçu par les populations localesSur le terrain :

> Peinture : Diego Rivera > Projets : Pérou > Poésie : Ariruma Kowii > Agenda : les voyages et les rendezvous

> Edito ...

Le sens du voyage
Voyager aujourd’hui, cela a-t-il encore un sens dans une société où le sentiment de sécurité semble prendre le pas sur toute envie de liberté, de découverte et nourrit la peur de l’autre. Quand tout se transforme en bien deconsommation, quand le verbe avoir remplace très souvent le verbe être et que la loi du marché libère la circulation des objets et bride celle des personnes, y a-t-il encore une place pour la « poésie du voyage1 » ? Nous sommes en droit de nous poser la question. Sans doute, notre imaginaire du voyage est-il, luimême, sous le joug de la globalisation et des clichés véhiculés par les médias et lapublicité. Pourtant audelà des stéréotypes et des barrières d’une société cloisonnée, un autre voyage reste possible. Nous devons nous affranchir des idées reçues et de ce sentiment de supériorité mêlé de culpabilité qui nous isole des autres, pour aller à leur rencontre. Aller véritablement vers les autres implique de « retrouver un esprit d’humanité » 2 fondé sur le
1. 2. 3. 4. Marc Augé, L’ImpossibleVoyage. Le tourisme et ses images, Ed Payot et Rivages, Paris, 1997. Franck Michel, Décolonisation, nomadisme, autonomie et voyages désorganisés, Silence, 2006, N°334, p.40-47 Ibid Ibid

respect des hommes et des lieux. A ce critère essentiel s’ajoutent « l’immersion, la disponibilité, la curiosité et la lenteur »3 sans lesquels le voyageur passera à côté de cette rencontre qui est, comme lerappelle Franck Michel, « le sel de la vie qui donne encore un sens au monde »4. Quand nos partenaires parlent des « amigos visitantes », c’est à cette personne ouverte, attentive, intéressée, qu’ils font référence. C’est aussi cet esprit de partage et d’échange qui anime les projets de nos partenaires et celui de Culture Contact. Ensemble, nous tissons fil après fil des liens forts qui permettent unecollaboration enrichissante et stimulante. Au-delà des enjeux économiques non négligeables que revêtent ces projets pour les populations initiatrices, nous partageons l’ambition commune de créer du lien entre les Hommes et de participer, même modestement, à la construction d’un monde plus solidaire. Delphine Vinck

Culture Contact Info - n°4 - Automne-hiver 2008 - www.culturecontact.org

>Dossier sensibilisation : « Le tourisme : une alternative pour conserver sa terre ? »
A une époque où les questions environnementales occupent le devant de la scène, la place de l’Homme dans les espaces protégés est souvent source de conflits. Dans des pays où la lutte pour la terre reste avant tout une question de survie, le sujet devient crucial. Peut-on concilier sauvegarde de la forêt etpaysannerie ? L’expérience des comunautés de Los Tuxtlas au Mexique offre des pistes de réflexion intéressantes. Guadalupe Martinez Mendez nous raconte comment leur projet d’accueil touristique vise à harmoniser vie humaine et vie sauvage.

« Nous étions tous persuadés que seules les plages, les hôtels luxueux et les grands musées intéressaient les touristes... »
- Rencontre avec Guadalupe MartinezMendez Tierra y Libertad !... c’est suite à la révolution mexicaine de 1910 et aux actions d’Emiliano Zapata que la loi agraire de 1917 permit « la redistribution des terres aux communautés qui en avaient été dépossédées et aux individus du milieu rural qui en étaient dépourvus ». L’article 27 de la nouvelle constitution instaura, entre autres, le principe de dotation d’une parcelle : l’ejido....
tracking img