Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2917 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les drogues : comment expliquer les dépendances liées à la consommation ?

INTRODUCTION

Amorce « Bonjour,

Je me permets de contribuer à ce forum en vous exposant mon parcours avec les drogues, et plus particulièrement, avec le cannabis.

J'ai commencé à consommer à l'âge de 16 ans (j'en ai 31 ans aujourd'hui). Au départ, la consommation était très espacée, un ou deux joints PAR MOIS.Puis, une fois que le "tissu relationnel" inhérent à une consommation s'est développé, j'ai donc pu trouver plus facilement du cannabis, dès lors, ma consommation a tout doucement commencé à augmenter. Pour moi, j'ai "basculé" à partir du moment où j'ai commencé à fumer dès le matin, avant d'aller au cours.

Rapidement, j'ai aussi essayé d'autres produits, tels que le LSD et l'ecstasy. Je ne veuxpas tomber dans le cliché du "qui fume un joint aujourd'hui se piquera demain", car beaucoup de mes connaissances en sont toujours restés qu'au cannabis, mais ce ne fût pas mon cas.

Trois ans plus tard (donc, vers 19 ans), je prenais "tout ce qui passait" ; du cannabis en doses massives, de la cocaïne, des amphétamines, etc.

Sortis de mes études secondaires avec succès, je n'étais parcontre pas en état d'entamer des études supérieures. Vers 20 ans, avec l'aide d'une amie, et avec beaucoup de volonté, j'ai stoppé toutes les drogues "chimiques" que je prenais, ce ne fût pas facile, j'en ai bavé, mais je m'en suis sorti.

Au départ, j'avais vraiment tout arrêté, y compris les joints, mais rapidement, je me suis rendu compte que les médicaments "calmants" et de substitution que l'onme prescrivait n'étaient, finalement, guère mieux que les drogues chimiques elles-mêmes, donc, je me suis remis au cannabis et ai laissé tombé ces médicaments. J'ai par la suite repris des études supérieures, que j'ai par ailleurs réussies sans problèmes et avec de très beaux résultats....mais, pourtant, ma consommation de cannabis n'a encore fait qu'augmenter, encore et encore. A un moment donné,je n'étais pas loin de 15 joints par jour !

Vint ensuite le début de ma vie professionnelle, que j'ai toujours su très bien assumer, mais pourtant, dans ma sphère privée, le cannabis était là, toujours bien là ! ...

Mais à l'époque, l'idée d'arrêter ne me traversait pas l'esprit, puisque je réussissais bien dans la vie, et, autant le dire, avec le poste que j'occupe, l'argent n'est pasréellement un problème, donc, (et c'est cela qui est très vicieux avec la drogue) dans de pareilles conditions, on ne pense pas à arrêter "puisque tout va bien", au contraire, je voyais mes joints du soir comme une juste récompense après une dure journée de labeur. »

Témoignage de « The Voice »

apel-lycee-stemarie-cholet.org/cannabis/temoignage.htm

***

Selon l’Organisation Mondiale de laSanté (OMS), un « joint » contient en moyenne 750 mg de cannabis. Ainsi cet individu à atteint à un moment une consommation quotidienne d’à peu près 11 grammes de cannabis. Il apparaît ainsi que son corps à développé un besoin croissant de cannabis.

Quand au fait qu’il ait expérimenté de nouvelles drogues, cela s’explique par l’envie (plus ou moins refrénée selon les individus) de découvrir denouvelles sensations, d’expérimenter de nouvelles choses, pour définir ses limites.

Nous nous demandons à présent qu’est-ce qui, dans le corps de cet individu (et dans le corps des personnes dépendantes à la drogue en général.), provoque un besoin d’augmenter au fur et à mesure la consommation. Des mécanismes ont dû se mettre en place, ce qui pourrait alors expliquer la dépendance physique etmentale à laquelle est soumis un drug addict (terme anglais désignant une personne présentant une addiction à la drogue).

Nous allons tout d’abord commencer par définir ce qu’est la drogue, et nous présenterons ensuite les caractéristiques de quelques exemples de drogues issues de différentes « familles ».
Nous aborderons ensuite le fonctionnement du système nerveux pour enfin aboutir à...
tracking img