Gestion du risque de change

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2718 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Gestion du risque de change
Farid Toubal

http://team.univ-paris1.fr/teamperso/toubal/

Introduction
•L’entreprise ou l’institution financière intervenant sur les marchés internationaux pour exporter, investir ou financer ses projets, est confrontée à de nouveaux risques, nombreux et multiformes

•Définition du risque
–«Le risque combine laprobabilité d’un événement et ses conséquences». (L’organisation internationale de normalisation (ISO))

–«Le risque se rapporte à l’incertitude qui entoure des événements et des résultats. Il est l’expression de la probabilité et de l’incidence d’un événement susceptible d’influencer l’atteinte des objectifs de l’organisation». (Conseil du trésor de Canada)

•Quelles attitudes face au risque?
–Ne rien faire et demeurer passivement exposé au risque
–Éviter le risque (ses facteurs et ses sources)
–Agir afin de réduire soit la probabilité d’occurrence, soit les conséquences →Diversifier les risques
–Transférer le risque à une contrepartie par des contrats d’assurances
–Demeurer exposé au risque, mais s’auto-assurer via des produits dérivés tel que options et contrats à terme•La gestion des risques est une activité qui a pris de l’ampleur dans la gestion stratégique de l’entreprise
•La gestion des risques n’est autre qu'un processus à travers lequel les organisation traitent les différents types des risques qui affectent leur activités, tout en essayant d’ajouter la valeur pour les stakeholders(ayant-droit) de l’entreprise

Objectif: Augmenter la valeur del’entreprise
- Efficience economique- financiere
* Amelioration de la position strategique et
ses perspectives
* Reduction ou diversification des risques

•La couverture crée de la valeur pour l’entreprise car elle peut :
–Abaisser les coûts du financement externe
–Diminuer les coûts de faillite
–Atténuer le risque de sous-investissement
–Prévenir les problèmes detrésorerie
–Réduire la valeur présente des impôts à payer
–Améliorer les bénéfices des «ayant- droit»(stake holders)

•Le risque de change est un risque majeur regroupant le risque qui est associé au «simple transaction financière»et celui qui est spécifique à la consolidation des comptes des filiales étrangères
•Pour un exportateur détenant des créances en devise, il existe un RC lorsquele cours de la devise baisse entre la signature de la créance et son paiement
•Pour un importateur détenant des dettes en devise, il existe un RC lorsque le cours de la devise augmente entre la signature de la créance et son paiement

•Exemple
–Une entreprise exporte aux USA avec un crédit de 6 mois une machine facturée 250000 US$ à une époque ou le US$=0.86€
–Si lors du paiement, le US$ne vaut plus que 0.80€alors l’exportateur ne recevra plus que 200000€et perdra 15000€
De manière analogue un prêteur craint une baisse de devise dans laquelle est libellé le prêt et tire un profit de la hausse de la devise
L’inverse est vrai pour l’importateur, ou l’emprunteur qui subit un risque de change s’il enregistre une hausse de la devise

•RC: Risque de transaction et risque deconsolidation
–Risque de transaction découle des délais de paiement ⇒les taux de change entre les monnaies peuvent fluctuer entre la négociation du contrat et la date de paiement.
–Risque de consolidation: spécifique aux entreprises qui consolident dans leurs comptes les bilans et les résultats de leurs filiales étrangères.
•Consolidation se faisant au taux de change au comptantprévalant à la date de l’établissement du bilan/compte de résultats consolidés
•Comme le taux de change au comptant varie annuellement gain et perte à moyen et long terme
–Risque économique: risque de transaction + risque de consolidation. RC économique existe dès que les résultats, la valeur de l’entreprise et sa compétitivité nationale/internationale sont affectés par une...
tracking img